(photos DR et I. Bachelard)
(photos DR et I. Bachelard)

Cuvée Privée est une jeune entreprise qui permet aux amateurs d’adopter des pieds de vigne avant d’en recevoir les fruits en bouteille. Depuis le confinement, les nouvelles adoptions ont été dopées par des vidéos et des dégustations en ligne.

Créée en 2018 par trois jeunes femmes passionnées de vin, la start-up Cuvée Privée a clos sa saison avec une grande première, une dégustation en ligne avec Bernard Neveu, chef sommelier du Bristol. Celui qui conseille la jeune entreprise et donne son aval à toute nouvelle sélection a réuni quelques dizaines d’amateurs, membres de Cuvée Privée, pour participer à une dégustation originale en ligne. Après s’être inscrite, chaque personne avait reçu un coffret de mini-échantillons des cinq cuvées qui seraient dégustées. Pendant que Bernard Neveu ouvrait les bouteilles, les dégustait et les commentait, elle suivait sur son écran et dégustait les mêmes vins, ce qui lui permettait de comparer son point de vue avec celui du maitre.

Découvrir avec un professionnel

Ce jour-là étaient réunis un sancerre 2019 de Michel Girard, un Pfingstberg grand cru d’Alsace de Camille Braun 2017, un saint-emilion grand cru 2015 château de la Cour, un pic-saint-loup du château de la Roque 208 et un chinon 2016 du domaine Jourdan-Pichard. C’était une occasion unique de découvrir avec un professionnel les vins des vignes susceptibles d’être adoptées. Les amateurs ont apprécié d’autant plus qu’ils pouvaient aussi poser des questions. Il ne se sont d’ailleurs pas fait prier : avec quoi le servir, à quelle température, que penser des appli de vin, combien de temps le garder en cave, etc.

Adopter des vignes

Le principe de Cuvée Privée est simple : c’est un abonnement qui permet aux amateurs de parrainer 6 pieds de vigne. Pour un coût allant de 135 € par an à 1 000 pour 3 ans, l’abonné reçoit 1 ou 6 bouteilles le jour de son adhésion puis 6 bouteilles personnalisées à son nom au terme de l’année ainsi que des invitations à visiter “sa” propriété et une newsletter régulière qui le tient au courant de ce qui se passe dans “son” vignoble. Il choisit parmi 25 domaines comme Château Tournefeuille et Tronquoy-Lalande en Bordelais ou château de Chamirey en Bourgogne. Les pieds de vignes sont étiquetés au nom de l’abonné et les bouteilles sont personnalisées (tout en gardant l’aspect général de leur étiquette d’origine). Cuvée Privée est “une nouvelle façon d’acheter du vin, conviviale, durable, proche des vignerons”, expliquent les créatrices de la start-up Morgane Suquet, Aurélie Berthon et la champenoise Marie Forget, qui en avaient dessiné le projet lors de leur master entrepreneuriat d’HEC
Cuvée Privée a reçu déjà 6 000 adopteurs, dont 10% à l’étranger. Les vins achetés aux vignerons par Cuvée Privée sont stockés en Champagne jusqu’aux expéditions vers les adhérents, ce qui permet d’aller très vite entre l’adhésion et la réception de la première bouteille, un bon point quand on veut faire un cadeau, ou pour se faire plaisir à soi sans attendre.

Des vidéos sur Youtube

Alors que les vignerons soufraient de ne pratiquement rien vendre en période de confinement, Cuvée Privée a voulu les aider en organisant des webinaires et en créant des vidéos pour montrer le travail intense qui continuait à la vigne. Ebourgeonnage, épamprage, travail du sol, complantation, toutes ces activité qui ont occupé les vignerons au printemps ont été filmées et expliquées dans des petites films à retrouver sur une chaine Youtube (voir ici). Cuvée Privée a aussi lancé pour ses membres quelques ventes flash comme un petit lot Volnay 1er cru du domaine Cluzeaud. Pratiquement sans marge. Juste pour le plaisir de la dégustation et de la convivialité.

https://www.cuvee-privee.com/fr