(photo ©Floriane-Guillou)
(photo ©Floriane-Guillou)

La maison Albert Bichot a embarqué 12 magnums de grands bourgognes à bord du voilier Tara. Une dégustation comparative aura lieu dans un an et demi, après un tour du monde.

Un Corton-Charlemagne grand cru 2017 du domaine du Pavillon, un Chablis grand cru « La Moutonne » 2018 du domaine Long-Depaquit, ou encore un Vosne-Romanée 1er cru « Les Malconsorts » 2017 du domaine du Clos Frantin… L’équipage du Tara [lire plus bas] n’a jamais eu une aussi belle cave. Au total, douze magnums issus des propriétés de la maison beaunoise Albert Bichot ont embarqué. Ils permettront d’étudier « l’influence des marées, des courants des océans Atlantique et Pacifique, et des changements de latitudes et de températures sur l’évolution du vin », dévoile le producteur.

Des dégustations à bord

Pour mener à bien cette expérience, douze magnums identiques seront conservés, en parallèle, dans les caves historiques de Beaune. « Au retour du bateau, en septembre 2022, une dégustation comparative permettra de voir si le voyage a eu un effet sur les vins et, si oui, comment il se ressent à la dégustation. » La maison escompte « un vieillissement accéléré » pour les magnums en cale. En attendant, « des dégustations seront organisées à bord du bateau afin d’accueillir des amateurs de grands vins de Bourgogne, lors de différentes escales. »

D’autres essais de la sorte ont été menés par le passé. En 2019 déjà, la goélette Tara avait accueilli un fût du vigneron ligérien Olivier Cousin. En 2017, le château Jonquère d’Oriola, dans le Roussillon, avait commercialisé une cuvée élevée lors d’un tour du monde de 100 jours en bateau. Son nom : « bouteille à la mer ».

Une expédition à la recherche du microbiome océanique
Propriété de la fondation Tara Océan, la goélette Tara mène actuellement une expédition scientifique destinée à étudier l’état du microbiome océanique à travers le monde. Parti en décembre 2020 de Lorient, le voilier-laboratoire a déjà atteint le Pacifique. Prochaines étapes : la côte atlantique de l’Amérique latine, l’Antarctique, la côte ouest africaine, le Maroc puis le Portugal, avant un retour en Bretagne prévu pour septembre 2022. Soit 70 000km à travers les océans.


(Photo ©Floriane-Guillou)