La prestigieuse maison de négoce Patriarche ouvrira les portes d’une cave scellée depuis 25 ans le week-end du 13 au 15 novembre 2020, à l’occasion de la vente aux enchères des Hospices de Beaune. À la clef, la dégustation d’une cuvée mythique.

Cinq kilomètres, deux millions de bouteilles. Les caves Patriarche font partie des joyaux de la Bourgogne viticole. Toute l’année, ce labyrinthe tapi sous les pavés de Beaune se visite. Enfin, en partie seulement. Car le long du parcours officiel, quelques caveaux fermés, au contenu à peine visible, intriguent les visiteurs.
L’un d’entre eux sera ouvert le week-end du 13 au 15 novembre 2020, en préambule à la vente aux enchères des Hospices de Beaune. Un caveau scellé depuis près de 25 ans, qui dévoilera ses 350 bouteilles de Beaune 1er cru rouge. Des flacons à l’histoire bien particulière.

Prochaine ouverture en 2050

Pour comprendre, retour en 1994. Cette année-là, le propriétaire de Patriarche André Boisseaux marque la vente aux enchères des Hospices de Beaune en acquérant l’emblématique cuvée Nicolas Rolin dans son intégralité. Soit 28 fûts de Beaune 1er cru. L’élevage terminé, le négociant décide de disposer une partie des bouteilles dans trois caveaux. Et établit un agenda : le premier sera ouvert en 2020, le second en 2050, et le dernier en 2094.

Aujourd’hui, la maison Patriarche a changé de propriétaire. Mais le souhait d’André Boisseaux sera respecté. Une partie des bouteilles sera vendue aux enchères à des fins caritatives, le reste proposé à la dégustation pour les visiteurs du week-end. Pour en faire partie, il faudra réserver sa place au plus vite. Date d’ouverture des réservations et précisions à venir sur terredevins.com.