Ci-dessus : vin et rock'n'roll sur la Page Facebook de Château Fleur Cardinale.
Ci-dessus : vin et rock'n'roll sur la Page Facebook de Château Fleur Cardinale.

C’est un classement qui est guetté chaque année par les acteurs du “mondovino” bordelais qui ont investi le champ du numérique : la société bordelaise MyBalthazar vient de publier son classement des 100 châteaux bordelais qui comptent sur les réseaux sociaux et sur la sphère digitale en 2020.

Fondée en 2016 par Benjamin Sonet et Bernard Camu, MyBalthazar est une solution de mesure de la visibilité digitale et de l’e-réputation à destination des professionnels de l’industrie viticole et spiritueux. Incubée par Unitec à Bordeaux et soutenue par la région Nouvelle Aquitaine, cette jeune société développe des outils pour accompagner les acteurs du vin et des spiritueux dans leur digitalisation. Pour la troisième année, MyBalthazar présente (avec quelques mois de décalage pour cause de Covid-19) son classement des 100 châteaux bordelais qui comptent sur les réseaux sociaux et la sphère digitale. Ce classement été réalisé à partir des performances des châteaux du 1er janvier au 31 décembre 2019. 544 Châteaux de la région bordelaise ont été passés au crible, dont l’ensemble des Grands Crus Classés ainsi que les propriétés les plus dynamiques sur les plateformes sociales.

Pour établir ce classement, un “score d’impact digital” est calculé à partir d’une foule de données (nombres d’abonnés, d’interactions, de mentions…) recueillies sur cinq plateformes incontournables : Facebook, Instagram, Twitter, YouTube et Vivino. Selon les stratégies et positionnements des châteaux étudiés, certains se révèlent très actif sur FB, d’autres très présents sur Instagram, d’autres misent fort sur la vidéo… Benjamin Sonet note “un léger recul de Facebook en teres d’importance stratégique – certains domaines investissement moins – tandis qu’Instagram grappille des parts de marché. Il y a trois ans, 33% des châteaux analysés étaient sur Insta, aujourd’hui il y en 76%”. Plateforme par essence plus bienveillante, Instagram permet de jouer facilement sur les codes du luxe, du beau, de l’exclusif, et se voit donc très prisé par les châteaux les plus prestigieux. Twitter, a contrario, se révèle moins concurrentiel, moins porteur auprès du grand public mais permet de toucher la communauté des journalistes du vin et autres prescripteurs qui s’y trouvent. La vidéo continue de progresser : 87 châteaux ont un compte YouTube (+14 nouveaux comptes), même s’il est très difficile de s’y forger une visibilité compte tenu du flux de contenu extrêmement dense.

Des positions différentes selon les plateformes

Au classement général, pas de surprise : le château Smith Haut Lafitte occupe toujours la première place (c’est le cas depuis le premier classement), bien que l’écart se resserre avec ses deux principaux challengers, Château Angélus et Château Guiraud. Si le Top 20 est globalement trusté par des grands crus classés qui jouent sur la force d’attraction de leur marque (Cos d’Estournel, Malartic Lagravière, Talbot, Lagrange, Palmer, Lafon-Rochet, Brane Cantenac, Pichon Baron, Pédesclaux, Lynch Bages…), quelques “outsiders” tirent leur épingle du jeu, comme le très dynamique Château Fleur Cardinale, 5ème (on a encore pu en voir un exemple dernièrement), cru classé de Saint-Émilion, ou le bordeaux supérieur Château de Reignac, 7ème.

Sur Facebook, on note l’entrée en fanfare du château Croix de Labrie, en Saint-Émilion Grand Cru, qui grâce à une forte présence sur cette plateforme s’arroge d’entrée la première place, au nez et à la barbe de crus plus célèbres. À noter, la présence à la 8ème place du château Cazebonne dans les Graves.
Sur Instagram, on l’a vu, c’est le rêve qui prime. Yquem reste fermement attaché à la première marche du podium, suivi par Angélus, Pichon Baron, Lafite Rothschild, Cos d’Estournel, Gruaud Larose…
Sur Twitter, la hiérarchie est bousculée : Château Guiraud, 1er Grand Cru Classé de Sauternes, domine le classement, suivi des crus bourgeois Château d’Agassac et Larose Trintaudon. Le Top 20 est fermé par une propriété familiale de Lalande-de-Pomerol, en bio, Château les Annereaux.
Sur YouTube, le Château de Reignac domine de la tête et des épaules, surtout grâce à la viralité d’une vidéo de dégustation dans laquelle un jury de professionnels avaient distingué, à l’aveugle, ce bordeaux supérieur parmi des cru classés de plus haute notoriété. Smith Haut Lafitte et Fleur Cardinale complètent le podium.
Enfin, sur Vivino, c’est Château Mouton Rothschild qui domine les débats, devant d’autres marques de prestige – Lynch Bages, Margaux, Yquem, Cos d’Estournel, Lafite Rothschild, Haut Brion, Latour…

Un examen approfondi de ce classement nous apprend que, si la force d’une identité de marque demeure dans bien des cas le premier pouvoir d’attraction, un travail de fond pour cultiver une proximité sur les réseaux sociaux (Fleur Cardinale, Croix de Labrie, Reignac, mais aussi Mangot, La Levrette, Anthonic, Le Puy…) se révèle payant sur le long terme.

Découvrez le classement