(photo JB Nadeau)
(photo JB Nadeau)

Chaque année, l’Italie répond présente à Bordeaux Tasting. Zoom sur deux nouveaux représentants à découvrir au Musée des Douanes les 9 et 10 décembre.

Les amateurs de « Bordeaux Tasting » connaissent déjà bien Caiarossa et Ornellaia, les deux super toscans présents chaque année lors du festival des grands vins à Bordeaux, et à nouveau fidèlement au rendez-vous. Cette année, deux nouvelles propriétés font leur entrée à l’événement, venant composer un magistral quatuor italien. Présentation de Gianfranco Fino et ses vins des Pouilles, et de la maison Zenato venue de Vénétie.

L’histoire de Gianfranco Fino est celle d’une reconversion réussie. Tombé amoureux de Manduria au début des années 2000, cet ancien consultant pour la production d’olives a acquis avec sa femme Simona, ex-juriste, 1,2 ha de vignes dans les Pouilles en 2004. Ils cultivent ces vieux ceps de primitivo en « alberello » (petits arbustes) et avec des préceptes biodynamiques. Depuis la première récolte (pas plus de 2000 bouteilles de Primitivo), le petit domaine a bien grandi suite à des acquisitions successives de vignes, notamment de Negroamaro en 2006. Aujourd’hui, Gianfranco Fino exploite 21 ha de vignoble et produit plus de 20 000 bouteilles. Les amateurs pourront découvrir à Bordeaux Tasting la cuvée « Es », 100 % primitivo, créée à partir de 10 ha de vignes de 50 à 90 ans d’âge sur des sols rouges mélangés de calcaire et argile. Fruit de ce terroir, un rouge à la belle matière, au fruité abondant,  » avec cette fraîcheur caractéristique des vieilles vignes et du sol, et une légère pointe saline. »

Arrivée de Vénétie, dans le nord-est de l’Italie, la maison Zenato a amplement contribué à la renaissance de Lugana. Dès l’acquisition du vignoble en 1960, Sergio et Carla Zenato décident de créer des grands vins à base de cépages indigènes. Ce week-end en dégustation : le blanc Lugana « Sergio Zenato Reserve », 100% Trebbiano di Lugana, et le rouge « Amarone Sergio Zenato Reserve », assemblage de Corvina et Rondinella. En cette première participation à « Bordeaux Tasting », Nadia Zenato est enthousiaste : « venir ici, c’est une bonne opportunité de promouvoir nos vins. C’est important de les faire connaître hors d’Italie, et notamment de faire découvrir les variétés indigènes, très différentes de Bordeaux ». Elle est ravie de constater le bon accueil réservé à ses vins. « Les gens sont sympathiques et ouverts, curieux de découvrir nos vins. Je suis aussi enchantée de voir la grande quantité d’étudiants. »

Pas de doute, l’Italie « botte » les amateurs de « Bordeaux Tasting » !