©Domaine comte Georges de Vogüé
©Domaine comte Georges de Vogüé

Les bruits qui circulaient ces dernières semaines en Bourgogne annonçaient un rachat imminent de cette propriété emblématique de Chambolle-Musigny. Il n’en est rien.

La Bourgogne et ses chers hectares n’en finit plus de faire rêver… et parler. Ces dernières semaines, c’est le domaine Comte Georges de Vogüé qui en a fait les frais. Des bruits de vignoble annonçaient sa cession imminente à un grand groupe français du luxe. Ce qui a obligé les propriétaires à réagir. « À la suite de rumeurs insistantes circulant depuis quelques semaines au sujet du Domaine Comte Georges de Vogüé, Mesdames Claire et Marie de Ladoucette, co-gérantes, tiennent à préciser que le domaine n’est ni vendu, ni à vendre», tranche un communiqué publié ce mardi 17 mai.

L’unique producteur de Musigny blanc

Une mise au point qui soulage Jean Lupatelli, vinificateur de la propriété depuis 2021. « On pensait que ça allait se tasser naturellement, mais ça n’a pas été le cas. Quand les salariés ont commencé à s’interroger, nous avons décidé de prendre les devants ». La fin d’une situation « pénible » pour  cette exploitation de Chambolle-Musigny, qui appartient à la même famille depuis le XVe siècle. « Claire et Marie de Ladoucette ont un attachement familial et sentimental au domaine. Leur mère s’est investie pendant des années, leur grand-père aussi», indique Jean Lupatelli.

Le domaine Comte Georges de Vogüé fait partie des emblèmes de la Bourgogne viticole. Avec 7,2 hectares de Musigny, il possède les deux tiers de ce grand cru rouge. Ou plutôt rouge et blanc. La propriété produit une partie de son Musigny en chardonnay, ce qui en fait le seul grand cru blanc de la Côte de Nuits.