(photo : P. Martinez)
(photo : P. Martinez)

Trois maisons prestigieuses participaient à la Magie des Millésimes qui brillait sur Champagne Tasting : elles présentaient leur brut sans année, suivi d’un champagne millésimé. Aux pupitres, le chef de caves de Taittinger, Alexandre Ponnavoy, le chef de caves de Charles Heidsieck, Cyril Brun, et Arnaud Richard, le directeur marketing de Laurent Perrier. Une masterclass de prestige présentée par l’équipe de Terre de Vins : le directeur Rodolphe Wartel pour évoquer les maisons, Joëlle Weiss-Boisson pour les champagnes, et Sylvie Tonnaire aux accords mets-vins.

Champagne Taittinger

Brut Réserve (35€) : 40% chardonnay, 35% pinot noir et 25% meunier avec 30% de vins de réserve. « La porte d’entrée de la maison, le fer de lance alliant précision, pureté et élégance. » Des arômes de fleurs, de fruits blancs, de brioche, d’agrumes. Une cuvée allègre à la fois minérale et saline. Pour des gambas à la plancha ou un tartare de daurade.

Comtes de Champagne 2007 (130€) : un chardonnay de la Côte des blancs, issu notamment de cinq villages (Chouilly, Mesnil, Oger, Cramant et Avize). Une cuvée emblématique (le 1er millésime date de 1952) dont une petite partie est élevée en fûts. Ce champagne aux arômes d’agrumes et de beurre frais, présenté en exclusivité, n’en est encore qu’au début de son histoire, issu d’un millésime minéral et salin, à garder au moins 5 à 10 ans. Pour un sandre au beurre blanc ou une poularde au foin.

Champagne Charles Heidsieck

Brut Réserve (42-45€) : 40% pinot noir, 40% chardonnay et 20% meunier avec 40% de vins de réserve en moyenne de 10 ans d’âge. Un vin issu d’une cinquantaine de crus de la Cote des blancs et de la Montagne de Reims. Suave et rond sur des arômes de pomme reinette, mirabelle, citrus et une pointe de vanille. Pour des papillotes de lieu jaune ou des fromages frais.

Blanc des Millénaires 2004 (160-180€) : un chardonnay 100% issu de cinq crus de la Côte des blancs (Cramant, AVize, Oger, Le Mesnil sur Oger, Vertus). La première cuvée date de 1983 mais n’est sortie depuis qu’en quatre millésimes. Des arômes de mirabelle, nougat, épices sur des bulles crémeuses. Pour un homard au four ou un filet de biche grillé

Champagne Laurent-Perrier

La Cuvée (38€) : 55% chardonnay, 35% pinot noir et 10% meunier. Elle a changé de nom en 2016, le Brut sans Année se muant en La Cuvée avec l’augmentation des chardonnays dans l’assemblage et avec un an supplémentaire d’élevage, quatre ans minimum avant commercialisation. Un vin sur la tension aux arômes d’agrumes, de chèvrefeuille, de citronnelle au style printanier. Pour un risotto aux asperges et petits pois ou un blanc de volaille aux zestes d’agrumes.

Alexandra rosé 2004 (250-300€) : Un rosé millésimé de macération lancé en secret en 1982 à 80% pinot noir et 20% chardonnay. Il reste en cave pendant huit ans sauf le premier millésime 82 (seulement 7 millésimes depuis sa création) que Bernard de Nonancourt avait offert en 1987 à sa fille Alexandra pour son mariage. Des arômes de fruits jaunes (abricot), mandarine, groseille, kumquat, pot pourri… Pour un canard laqué ou un rosé de veau.