D’aucuns se rappellent peut-être que durant leur enfance, une bouteille de cognac venait se poser sur la table dominicale. Alors, ce n’était pas n’importe lequel, le plus souvent un flacon semblant d’ovalie et frappé de quatre lettres aussi rouges que symétriques : HINE. À y regarder de plus près et sans y goûter, c’était le mythique XO de la maison, l’Antique. Respect.

Il a cent ans cette année, L’Antique voyait donc le jour dans une maison basée à Jarnac-Charente et qui avait déjà obtenu ses lettres de noblesse. Connue notamment pour ses millésimes et ses eaux-de-vie qui vieillissent outre-Manche à Bristol, la maison est détentrice du Royal Warrant de Sa Majesté la Reine Elizabeth II, elle en devient la fournisseuse officielle à la Cour d’Angleterre. La création de cette institution remonte à 1763 avec cette famille de protestants anglais venue se poster sur les bords de la Charente, non loin de Cognac la catholique.

La maison Hine détient 115 hectares de vignes sur les deux premiers crus de cognac, la Petite et la Grande Champagne. Elle célèbre l’anniversaire de son XO Antique par la création de 1920 carafes numérotées et calligraphiées à la main “100th Anniversary 1920-2020”. C’est dans le même temps un hommage à Georges Hine qui est à l’origine de cette coupe XO.

Pour l’occasion ce sont les maîtres de chai Eric Forget et Pierre Boyer qui ont réalisé une coupe spécifique avec certains lots du millésime 1920. Ce cognac est exclusivement issu de Grande Champagne révèle “des notes florales d’iris et de lilas, de vives touches d’agrumes et de savoureux parfums de pâtisserie, d’élégantes notes de bois de cèdre pour une persistance aromatique inégalée”, témoignent les assembleurs.

Prix : 230€
www.hine.com