Dans cette quête de finish cask que connaît l’eau-de-vie charentaise depuis quelques années, la maison Park est allée du côté du Japon pour affiner son cognac. Rencontre de deux univers que le goût de la précision réunit.

La famille Tessendier, qui préside aux destinées des cognacs Park, propose une collection de cognacs allant des plus traditionnels aux plus inattendus. Parmi ces derniers, les distillateurs basés à Cognac sont allés à l’autre bout de la planète en quête d’une variété de chêne, le Mizunara, qui est utilisée pour le vieillissement de spiritueux japonais, à commencer par les whiskies haut de gamme. On retrouve ces arbres dans la forêt de Nikko. A partir de là, les Tessendier ont choisi un cognac du cru Borderies de 12 ans d’âge pour l’affiner dans ces fûts si particulier durant 9 mois. Au-delà des codes du whisky qui servent le packaging, l’eau-de-vie que renferme le flacon est surprenant par ses notes suaves de vanille, d’agrumes avec une finale épicée. Titrant à 44%, ce japanese oak finish n’en est pas moins élégant. C’est une expérience dans l’univers du cognac. La Distillerie Tessendier et Fils a été fondée il y a 130 ans. Les maîtres de chai, Jérôme et Lilian Tessendier, représentent la 4ème génération.

Park Aged 12 Years Mizunara : 95 euros les 70 cl.