En actant la fusion avec Vinadeis et en reprenant l’intégralité de la marque Cordier, le groupe InVivo Wine se restructure en profondeur et change d’identité : il devient Cordier by InVivo, avec l’ambition de s’imposer comme un géant mondial du vin.

En 2015, InVivo, premier groupe coopératif agricole français (dont la branche vin est InVivo Wine), entrait à 78% au capital de Cordier-Mestrezat, les 22% restants étant détenus par le grand groupe coopératif viticole Val d’Orbieu – devenu depuis Vinadeis. Cette opération s’accompagnait d’un “protocole d’accord” prévoyant une montée en puissance d’InVivo dans le capital de Vinadeis. Depuis cette date, le groupe n’a cessé de voir son activité croître, et en milieu d’année 2020, Thierry Blandinières, directeur général d’InVivo Wine, annonçait que la fusion-absorption de Vinadeis dans InVivo était en bonne voie, en accord avec les conseils d’administration des différentes parties concernées.

Cette fusion est désormais actée. Vinadeis passe complètement sous la bannière d’InVivo, l’ensemble étant désormais baptisé Cordier by InVivo. Au-delà du changement d’identité, il s’agit d’un bouleversement en profondeur de la structure et des équipes, construit autour de deux pôles – Cordier Excel et Cordier Wine. Dans le cadre d’une visio-conférence qui se tenait ce matin, Thierry Blandinières et Philippe Leveau, directeur général de Cordier-Mestrezat, ont exposé les ambitions de ce nouveau groupe qui entend entrer dans le “Top 5 mondial” des acteurs du vin.

Réunissant actuellement 9 coopératives, 32 domaines, 600 collaborateurs, 3600 viticulteurs pour un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros, Cordier by InVivo vise d’atteindre rapidement le milliard de CA, en s’appuyant sur un solide parc logistique, un outil de production réparti sur plusieurs sites clés (Cubzac, Trilles, UCCOAR, Sudvin) et une gamme très large, qui va du vrac au bio et s’articule notamment autour de marques porteuses comme Café de Paris, Maris, la cuvée Mythique, Bonne Nouvelle, Canei ou encore LeVal. Évoquant la nécessité de “monter en gamme” sur ces marques et d’aller encore plus loin dans l’exigence environnementale, Thierry Blandinières et Philippe Leveau ont insisté sur la puissance de la marque et de l’entreprise Cordier, qui pour l’avenir leur ouvre tout le champ des possibles, du Champagne à la Loire. Les ambitions ne manquent pas, et le monde est vaste.

https://www.invivo-group.com/fr/wine