De gauche à droite : Fabrice Sommier, Julien Meyre, Jacques Dupont, Olivier Cuvelier
De gauche à droite : Fabrice Sommier, Julien Meyre, Jacques Dupont, Olivier Cuvelier

Le palmarès de la 8ème Coupe des Crus Bourgeois a été révélé en fin de matinée au siège du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB). Douze finalistes ont été salués sur les quelques 155 vins soumis à la dégustation, et le grand vainqueur se nomme Château Cap Léon Veyrin, en appellation Listrac-Médoc.

La Coupe des Crus Bourgeois est un rendez-vous annuel toujours scruté de près par les amateurs, qui y voient une belle occasion de dénicher de jolis vins bordelais affichant d’excellents rapports qualité-prix. Orchestrée par Jacques Dupont, journaliste vin du magazine Le Point, cette sélection ambitionne de distinguer, sur un millésime donné, la “crème de la crème” des Crus Bourgeois du Médoc (un label de belle renommée, qui jouit depuis quelques années d’un nouvel élan et se dirige vers un nouveau système de classement). C’est le millésime 2015 qui était à l’honneur pour cette huitième édition. 155 vins ont été dégustés, sous le parrainage de Fabrice Sommier, MOF Sommelier qui a tenu à saluer “la qualité globale de ce millésime. Dans l’ensemble les Crus Bourgeois se présentent comme des vins accessibles, en style comme en prix, des vins de Bordeaux axés sur le plaisir”. Et Jacques Dupont d’ajouter, sous l’œil approbateur du président de l’Alliance des Crus Bourgeois Olivier Cuvelier : “cette année, cela a été particulièrement difficile d’être sélectif. Le millésime 2015 a produit des vins généralement très bons, sur un profil solaire, peut-être moins frais que 2016 mais très séduisant. Mis à part le 2013, on a à Bordeaux, depuis 2011, une série de millésimes très différents mais vraiment qualitatifs”.

Sur les 155 vins dégustés, 12 finalistes se sont distingués. Mais comme il faut bien un vainqueur, c’est le Château Cap Léon Veyrin 2015 (Listrac-Médoc) qui a cette année raflé la mise. Cette propriété d’une quinzaine d’hectares est l’un des domaines de la famille Meyre. Julien Meyre, en recevant le prix, ne cachait pas sa satisfaction de voir ainsi récompensé “un travail sur la durée ; nous travaillons depuis six générations à produire de beaux vins médocains, c’est la cinquième fois que nous faisons partie des finalistes et la première fois que nous gagnons, c’est une belle récompense”.

A la dégustation, on saisit rapidement ce qui a plu au jury. Cap Léon Veyrin 2015, c’est “un médoc qui merlote”, un bel équilibre entre gourmandise et classicisme. 55% merlot, 40% cabernet et 5% petit verdot, avec des tanins très souples, un élevage d’une totale discrétion, un fruit pimpant, de la fraicheur, de la buvabilité et une touche d’épices. Un bordeaux taillé pour la table et à 16 € prix caveau, on aurait tort de s’en priver.

Le palmarès de la Coupe des Crus Bourgeois – millésime 2015

Château Cap Léon Veyrin – Listrac-Médoc (vainqueur)
Clos la Bohême – Haut-Médoc
Château Castera – Médoc
Château Cissac – Médoc
Château La Fleur Peyrabon – Pauillac
Château Lousteauneuf – Médoc
Château Malescasse – Haut-Médoc
Château Moulin à Vent – Moulis
Château Pontet Barrail – Médoc
Château Reysson – Haut-Médoc
Château Tour des Termes – Saint-Estèphe
Château La Valière – Médoc