Les Cistes étaient dans les vignes ce lundi 7 septembre, pour vendanger une parcelle de muscat petit-grain destiné à la production de vin doux au domaine du Mas Neuf, propriété de la famille Jeanjean. Les Vignobles Jeanjean sont partenaires du Montpellier Hérault Rugby Club.

Pour Jeanjean et ses vins de propriété, ces vendanges sportives sont une façon ô combien sympathique de montrer un réel ancrage dans le territoire, depuis les ceps jusqu’au stade.

« Ne vous coupez pas, on a besoin de vous sur le terrain ! », Brigitte Jeanjean

Dès la distribution des seaux et des sécateurs, Brigitte Jeanjean prévient : « attention à vos doigts, ne vous coupez pas, on a besoin de vous sur le terrain ! ». Et c’est parti ! En français, en anglais, en afrikaans, les joueurs forment leurs binômes (ou pas), coupent, remplissent les seaux… Ils rentreront presque1000 kilos de raisin. Avant que soudain une première grappe vole et signe le début des hostilités : générale de muscat en règle, au centre de la parcelle. Alors que, imperturbable, loin devant ses coéquipiers et le cœur des hostilités, François Trinh-Duc s’illustre par son impeccable discipline et finit sa rangée. Parmi les amateurs de vins assumés de l’équipe, Thibault Privat, le capitaine et François Trinh-Duc se distinguent, ce dernier est un fin connaisseur des vins du Pic Saint-Loup.

« On retrouve les gestes », Jacobie Andriaanse

Parmi les joueurs, la plupart n’ont jamais vendangé. Mais le capitaine, Thibault Privat, a grandi près d’Uzès « Mon grand-père avait une parcelle qu’on vendangeait pour notre vin de table. J’ai fait quelques vendanges, mais c’était il y a longtemps ! »

Les rangs du MHRC se sont enrichis en quelques mois d’effectifs étrangers, sud-africains, notamment : «Des joueurs ont été rappelés à leurs équipes nationales le temps de la coupe du monde. Nous en avons donc recruté de nouveaux, en Afrique du Sud en particulier, pour maintenir notre performance » explique Abdelatif Benazzi, manager sportif de l’équipe professionnelle.

Parmi eux, le pilier Jacobie Adriaanse, a grandi dans la partie occidentale de la province du Cap : « mon grand-père avait des vignes que nous vendangions en famille. Le paysage était très différent d’ici (nous sommes au Mas de Neuf, devant l’étang de Vic, tout près de la magnifique et sauvage plage des Aresquiers), mais on retrouve les gestes ! » D’Uzès au Cap, les histoires se ressemblent et résonnent de la même tendresse pour de beaux moments en famille.

Le Néo-Zélandais Anthony Tuitavake est particulièrement sensible aux arguments des vins du Languedoc « En Nouvelle-Zélande, je buvais surtout de la bière. Mon épouse est allemande et nous sommes restés à la bière jusqu’à mon arrivée à Montpellier. Ici j’ai découvert le vin et j’aime beaucoup. Lors de notre passage à Bordeaux nous en avons profité pour visiter quelques châteaux avec Thibault (Privat)! ». De son côté, le capitaine confesse son goût pour les vins de Faugères, des Terrasses du Larzac et participe régulièrement aux balades vigneronnes et gourmandes des appellations.

Coupe du Monde : « Nos Bleus arriveront en demi-finale », Abdelatif Benazzi

Et là, dans le cuvier du Mas Neuf, cette grande fratrie emmenée sous la tendre férule du papa Thibault Privat, goûte le muscat bourru, à peine entré en fermentation. Un régal à suivre car le jus est riche, aromatique, très fruité et équilibré par une juste acidité, on a hâte de le goûter après fermentation !

Après le déjeuner, Abdelatif Benazzi nous livre son pronostic sur les performances des Bleus dans la coupe du monde à venir « Nous devrions passer les matches de poule et je nous vois arriver en demi-finale. »

D’ici-là, rendez-vous à Yves Dumanoir où le MHRC affronte le Stade Français le 12 septembre prochain.

Anne Serres et Sylvie Tonnaire