Accueil Actualités [Escapade Crus Bourgeois] Agassac, un concentré de l’histoire du Médoc

[Escapade Crus Bourgeois] Agassac, un concentré de l’histoire du Médoc

Auteur

Yves
Tesson

Date

08.12.2020

Partager

Ce qui fait la force des vignobles français, et qu’aucun vin du Nouveau Monde, de si bonne qualité soit-il, ne pourra jamais leur ravir, c’est leur histoire. Cette prise de conscience a gagné le Médoc, où la découverte des vignobles s’accompagne désormais d’une plongée au cœur du patrimoine architectural des fameux « châteaux ». Un voyage dans le temps en 6 étapes, extrait de notre hors-série Crus Bourgeois.

Épisode 3 : Château d’Agassac

Un concentré de l’histoire du Médoc
Tout commence au XIIIe siècle, lorsque Gaillard de Gassac fait construire une forteresse en bois d’où il peut surveiller le passage des bateaux sur la Garonne et protéger la ville de Bordeaux. Au XIVe siècle, la seigneurie est cédée pour 8 000 écus d’or à Arnaud d’Albret et un nouveau château en pierre est édifié suivant un plan quadrangulaire. Les deux tours sud, pleines jusqu’au premier étage, de même que la façade aveugle sur ce versant, témoignent encore de cette période.
Au début du XVIe siècle, plusieurs aménagements apportent à la bâtisse militaire le confort de la Renaissance. On ajoute les premiers éléments décoratifs, en particulier des motifs sculptés de vigne, qui semblent annoncer la destinée prochaine du château. La découverte récente d’un blason avec une salamandre et des fleurs de lys renvoie au lien filial qui unit Jeanne d’Albret et Henri IV.
Au XVIIe siècle, une famille de parlementaires bordelais, les Pommiers, aménage le parc et un vivier. Lorsque les marais du Médoc sont asséchés pour faciliter les tirs croisés de canons, les propriétaires ne tardent pas à découvrir l’intérêt de ces gravières pour la culture de la vigne et transforment la bergerie en chai. Au XIXe siècle, alors que Viollet-le-Duc reconstruit la forteresse de Pierrefonds suivant l’esprit d’un Moyen Âge fantasmé, le château d’Agassac est remanié avec la reconstruction des deux tours nord, rehaussées et surmontées de mâchicoulis…
Depuis 1996, Agassac appartient à Groupama, qui a engagé des frais considérables dans sa rénovation, laquelle s’est achevée en 2013 par le ravalement du chai. La même année, l’ensemble est classé au titre des Monuments historiques. « L’idée était de sanctuariser ce travail de restauration que nous avions mené », conclut Jean-Luc Zell, directeur depuis 1997.

Visites guidées : 15 €/adulte, 9 €/enfant
Le château d’Agassac propose également des visites interactives sur iPad : les enfants, à travers un jeu de piste, peuvent revivre l’histoire du château, tandis que les adultes suivent un parcours plus axé sur le vin. 13 €/adulte, 8 €/enfant. Visites sur rendez-vous.

Château d’Agassac – 33290 Ludon-Médoc
05 57 88 15 47 – Site internet

Épisode 1 : Château Fontesteau
Épisode 2 : Château Castera