Matthieu et Élodie Collet (photo : Luc Jennepin)
Matthieu et Élodie Collet (photo : Luc Jennepin)

Berceau de l’humanité, Tautavel (Pyrénées-Orientales) – où fut découvert le crâne de l’un des plus vieux hominidés européens – rejoue la théorie de l’évolution autour de ses vins. Sur ces terroirs employés jadis à la production de vins doux naturels, l’AOP Côtes-du-Roussillon-Villages Tautavel rouge s’achemine à grands pas vers une reconnaissance en cru communal.
Quatrième volet de notre escapade publiée dans le Terre de vins hors-série Sud actuellement en kiosques.

Ils se sont connus en 1999 sur les bancs de l’Institut supérieur d’agriculture (ISA) de Lille, autour d’une passion commune pour le vin. Passion confortée par une volée de stages, entre autres chez Moët & Chandon. Mais en 2004, ce duo bardé de diplômes, happé par la vie professionnelle, fait une embardée loin de la vigne : Élodie, spécialiste en analyse sensorielle, entame une carrière chez Bonduelle, Mathieu devient directeur régional chez Ecolat, major américain spécialisé dans le traitement de l’eau. Tenaillés par l’amour du vin, à 33 ans, ils rompent leurs contrats de cadres bien rémunérés, vendent leur maison et quittent les contrées septentrionales… direction Montpellier, pour décrocher le diplôme national d’œnologie. « Le week-end, on partait avec nos deux gamins faire le tour des vignes. Lors d’une virée dans la vallée de l’Agly, on a eu un coup de cœur pour cette région avec de superbes terroirs, des prix abordables, d’indéniables atouts touristiques à exploiter et l’envie de faire de grands vins », s’enthousiasme le duo. Ils acquièrent en 2016 le domaine Fontanel, exploitation familiale depuis six générations sans repreneur, avec 19 hectares de vignes. Ils commercialisent pour l’heure deux tautavels (Les Cistes à 15 € et Prieuré à 18 €) sur un millésime de transition réalisé avec l’ancien propriétaire, Pierre Fontaneil. Ce 2015 porte encore l’empreinte de ce vigneron, réputé pour ses vins d’une concentration extraordinaire, mais déjà, une ligne élégante se dessine, révélant un joli travail sur les tanins, allongés et digestes, et une recherche du fruit croquant. D’ailleurs, pour signer leurs vins à venir, Matthieu et Élodie ont acquis en juillet cinq cuves inox et renouvelé le chai à barriques avec l’acquisition de 40 barriques auprès de château Haut-Brion, 1er cru classé de Graves tout de même ! On attend donc avec impatience la mise en marché cet automne de leurs premières cuvées pour faire souffler sur le cru un vent de nouveauté.
66720 Tautavel
04 68 29 45 21
Site internet