La filière vin invente le monde d’après. A 20 km au nord de Béziers, l’appellation Faugères cultive une identité unique en Languedoc par son terroir de schiste et son engagement dans la transition agroenvironnementale. Avec le confinement, la cave coopérative Le Mas Olivier s’engage auprès des vignerons les plus impactés.

La cave coopérative Le Mas Olivier représente presque la moitié de la production (26 000 hl sur 53 000 hl) et compte 80 coopérateurs sur les 144 producteurs de l’appellation Faugères. Son magasin, l’Oustal des Schistes (Laurens, 34) commercialise aussi d’autres produits locaux (fruits et légumes, viandes et charcuteries…) Depuis le lundi 27 avril, il commercialise également des vins de caves particulières de l’AOP Faugères : chaque semaine, deux vignerons indépendants pourront y vendre leurs vins durant les cinq prochaines semaines, soit dix vignerons en tout. Il est également question, pour les domaines qui le souhaitent, que la cave achète leurs vins en vrac (pas encore embouteillés) afin que leurs cuves soient vides pour accueillir le millésime 2020.

“La crise fragilise l’ensemble de la filière viti-vinicole et dramatiquement les producteurs orientés sur le réseau des cavistes et de la restauration qui est quasiment à l’arrêt, indique Philippe Maury, le président de la cave coopérative. Mais à la différence des établissements qui cessent temporairement toute activité, les vignerons, même s’ils ne vendent pas, continuent à travailler et engendrent des dépenses notamment en cette période de l’année où les travaux dans les vignes ont démarré. Nous ne pouvions pas rester regarder sans bouger les vignerons qui se débattent pour résister à ce tsunami.”

Pour Nathalie Caumette, présidente de l’appellation Faugères : ”Le changement est d’abord un changement de perspective. Il est à l’œuvre et nous en sommes tous les acteurs, il nous appartient de trouver des solutions réalistes sur notre territoire, souhaitables pour tous ses acteurs et qui ont du sens dans la réflexion sur notre typicité. Nous avons ainsi fait éclore une solution locale qui correspond à la volonté de nos producteurs. À Faugères comme partout ailleurs nous ignorons l’issue des bouleversements en cours. Mais nous pensons que les oppositions d’hier ne sont plus celles d’aujourd’hui : nos différences ne sont plus le moteur d’une compétition effrénée où il faut vaincre ou mourir. Au contraire, elles sont la source de nouvelles formes de coopération qui participent à notre effort d’adaptation.”

Plus de 40% des surfaces de l’appellation Faugères sont en bio et 80% des vignerons respectent au moins un engagement agro-environnemental (AB, biodynamie, HVE, Terra Vitis…). En 2019, le syndicat de l’appellation est devenu groupe pilote à l’échelle nationale en matière de transition agro-écologique, avec le soutien du département et de la région.