Parmi la cinquantaine de domaines participants, dont vingt médocains, les crus classés de Margaux château Brane-Cantenac (2e grand cru classé) et château Dauzac (5e grand cru classé) font leur entrée à l’événement organisé par Terre de Vins ce samedi 16 octobre, au Hangar 14 (10h-18h30). Rencontre avec Marie-Hélène Faurie, Directrice Commerciale.

Château Brane-Cantenac

« Baron de Brane » 2015

Pouvez-vous présenter le domaine à nos lecteurs ?

Château Brane-Cantenac, second cru classé, situé à Margaux, est l’un des crus les plus réputés du Médoc. Son vignoble s’étend sur 75 hectares. Il comprend les plus belles parcelles de l’appellation. Il s’agit d’une propriété familiale. Henri Lurton, qui y a grandi, en est le propriétaire depuis bientôt 30 ans. Viticulteur dans l’âme, œnologue de formation, il met sa passion dans le terroir de Brane, et son sens de la précision au service de la meilleure expression du terroir. Les vins du Château Brane-Cantenac ont pour trame commune une extraordinaire complexité aromatique, une structure tannique dense et précise, un potentiel de garde inégalable.

Pouvez-vous présenter le second vin du domaine « Baron de Brane » ?

Nous n’aimons pas parler de second vin. Créé en 1989 pour la première fois, Baron de Brane est un assemblage à part entière, un vin avec sa propre personnalité, qui a connu une élaboration évolutive. Il provient des terrasses 3 et 5 de la propriété. Les vendanges sont manuelles, les raisins sont plusieurs fois triés pour ne garder que les meilleurs. Les vinifications se font en cuves bois et acier inoxydable de petites capacités. L’élevage se déroule pour partie en barriques neuves (environ 30%) et pour l’autre en barriques d’un an. Assemblé en janvier, ce vin est ensuite élevé en barriques pendant douze mois. Ce vin est très expressif, même dans ses jeunes années. Vifs et complexes, les arômes au nez évoluent vers des saveurs profondes et parfaitement équilibrées en bouche. Bien que délicieux dans les premières années, Baron de Brane a un potentiel de garde de 10 à 20 ans selon les millésimes. Quelques exemples : les 2005 sont parfaits, les 2014 épicés et charmants, les 2015 présentés lors de cette « Foire aux seconds vins », assemblages de merlot (57%), cabernet sauvignon (34%) et cabernet franc (4%) dignes d’un grand.

Pouvez-vous donner à nos lecteurs quelques suggestions d’accords mets-vins avec le « Baron de Brane » 2015 ?

L’avantage de Baron de Brane est que sa souplesse et son équilibre s’accordent parfaitement avec toutes les viandes, rouges comme blanches, à l’exception des gibiers faisandés. Par exemple, un filet mignon de porc arrosé de son jus de cuisson, accompagné de petits oignons grelots fondus et de légumes de saisons sera délicieux, tout comme en dessert un fondant au chocolat.

Pourquoi participer pour la première fois à la Foire aux seconds vins cette année ?

Nous sommes très heureux de participer à ce salon pour faire découvrir aux consommateurs ces « soit-disant seconds » vins, pourtant très grands et présentant un rapport qualité-prix inégalable. Nous pensons qu’ils méritent une attention particulière. Certains bluffent tous les amateurs de grands vins lors de dégustations à l’aveugle.

Château Dauzac

« Aurore de Dauzac » 2016

Le domaine

Château Dauzac dispose d’un vignoble de 49 hectares d’un seul tenant : 45 hectares en appellation Margaux et 4 hectares en appellation Haut-Médoc. Situé à proximité de la Gironde, le domaine bénéficie d’une situation privilégiée au cœur d’un ensemble de 120 hectares mêlant vignes, prés et espaces boisés. Historiquement pionnier dans bien des domaines – c’est par exemple à Dauzac qu’a été créée la bouillie bordelaise en 1884 -, le Château n’a cessé, au fil des siècles, d’innover et de surprendre. On peut par exemple citer l’invention de la thermorégulation, la création d’une méthode alternative au remontage, et tout récemment le lancement des premières vendanges du domaine franc de pied.

Le second vin « Aurore de Dauzac »

Château Dauzac s’est affranchi du système classique bordelais de premier et second vins. La propriété propose une gamme de sélections parcellaires issues de micro-terroirs, dont la production ne voit le jour que lorsque la qualité le permet. La sélection parcellaire proposée lors des foires aux vins est « Aurore de Dauzac » 2016. Issue de vignes situées sur une veine géologique spécifique, où les graves sont fines et sableuses, la sélection parcellaire propre à Aurore de Dauzac favorise l’expression du cabernet sauvignon et offre un vin fruité et croquant. Au nez, l’expression du fruit rouge est délicate et précise. La bouche se dévoile sur une attaque ronde et délicate, une belle concentration très équilibrée avec des notes de fruits noirs raffinés, et une bonne longueur qui reste fraîche. Ce vin s’exprime à son meilleur entre 5 et 10 ans, mais offre un potentiel de vieillissement jusqu’à 15-20 ans.

Quelques suggestions d’accords mets-vins avec « Aurore de Dauzac » 2016

Avec des viandes blanches ou rouges, des fromages.

Pourquoi participer pour la première fois à la Foire aux seconds vins ?

Pour mettre en avant les sélections parcellaires et terroirs de Château Dauzac.