A un peu plus de deux semaines de la grande dégustation organisée à Bordeaux par « Terre de Vins » et l’appellation Listrac-Médoc, le jeudi 26 avril (18h-21h) dans le cadre de « La Grande Poste », zoom sur l’appellation médocaine à travers les mots de son président, Patrice Pagès (château Fourcas-Dupré).

Patrice Pagès, pouvez-vous dresser à nos lecteurs le portrait de l’appellation Listrac-Médoc ?
Listrac-Médoc est l’une des six appellations communales du Médoc. Elle couvre 700 ha dont un peu plus de 500 en production. L’appellation compte une soixantaine de vignerons, une trentaine d’indépendants, essentiellement des propriétés familiales dirigées par les familles elles-même, et une trentaine de coopérateurs. La première caractéristique de notre appellation est sa situation au point le plus haut du Médoc. Cette position fait que, naturellement, les eaux de ruissellement s’écoulent vers la Gironde ou vers l’océan. Ce point haut est aussi bien ventilé, ce qui a un effet de concentration pour nos raisins. Notre deuxième spécificité est notre encépagement par rapport aux autres appellations communales du Médoc, dominé par le merlot. La majorité de nos sols sont argilo-calcaires, ce qui est formidable pour le merlot et le petit verdot, mais nous disposons aussi de graves pyrénéennes, rares dans le Médoc. Cela confère à nos vins une générosité indéniable.

Ce 26 avril, quels rouges proposerez-vous à la dégustation ?
Nous amenons tous le 2015 et un coup de cœur au choix de chacun, avec peut-être quelques surprises sur des millésimes plus anciens. Ce sera une large palette de vins proposée, avec des âges différents pour apprécier la capacité de vieillissement de nos vins, leur fraîcheur, leur vivacité leur générosité… Bref, on est presque parfaits ! (rires)

Le Médoc est surtout connu pour ses vins rouges, mais quelques propriétés de Listrac sont aussi productrices de vins blancs, et les feront découvrir à La Grande Poste. Parlez-nous de cette originalité…

Il y a une histoire ancienne qui fait que Listrac a été réputé pour ses vins blancs. Avant la Première Guerre Mondiale, la marque emblématique était « Le Merle Blanc » de Clarke. Il y a un retour de cette tradition. Le Baron Edmond de Rothschild a recréé « Le Merle blanc », Jean Chanfreau a recréé « Le Cygne » de Fonréaud il y a déjà pas mal d’années, puis « La Mouette » de Lestage. Yves Raymond, le propriétaire de Saransot-Dupré, a toujours fait du vin blanc, sans interruption. Et deux petits nouveaux s’y sont mis récemment : Fourcas-Hosten et moi à Fourcas Dupré.

Outre cette diversité de profils de vins, quels sont les atouts de Listrac-Médoc ?
J’aime la sincérité et la générosité de nos vins. On élabore des vins de grande qualité avec des capacités de vieillissement formidables. Ils sont séduisants, ce sont des vins qui donnent envie d’être bus ! Et en plus ce sont des vins positionnés dans une fourchette de prix abordables, en l’occurrence lors de la soirée, globalement compris entre 10 et 25 €. Si j’avais un message à faire passer, c’est que tous les amateurs sont les bienvenus dans notre appellation. Il faut venir à notre rencontre, que ce soit lors de cette soirée de dégustation ou dans nos propriétés. On est toujours heureux de les accueillir !

Les propriétés présentes

Cave Grand Listrac
• Château Baudan – Cru Bourgeois du Médoc
• Château Capdet – Cru Bourgeois du Médoc
• Château Cap Léon Veyrin – Cru Bourgeois du Médoc
• Château Clarke
• Château Donissan – Cru Bourgeois du Médoc
• Château Fonréaud – Cru Bourgeois du Médoc
• Château Fourcas Dupré
• Château Fourcas Hosten
• Château Lafon – Cru Bourgeois du Médoc
• Château Lalande – Cru Bourgeois du Médoc
• Château Lestage – Cru Bourgeois du Médoc
• Château Liouner – Cru Bourgeois du Médoc
• Château Martinho
• Château Mayne Lalande
• Château Reverdi – Cru Bourgeois du Médoc
• Château Rose Sainte-Croix
• Château Saransot-Dupré – Cru Bourgeois du Médoc

La Grande Poste, Bordeaux

7 Rue du Palais Gallien, 33000 Bordeaux

Ouvert au public de 18h00 à 21h00