Laure de Lambert Compeyrot, directrice générale du Château Sigalas-Rabaud, premier grand cru classé de Sauternes, a pris la présidence de la Route des vins de Bordeaux en Graves et Sauternes, une route œnotouristique au modèle inédit.

C‘est une des routes œnotouristique les plus abouties du Bordelais : longue de 50 km, à travers 7300 hectares de vignoble et quatre appellations, Pessac-Léognan, les Graves, Sauternes et Barsac, la Route des vins de Bordeaux en Graves et Sauternes se distingue par une structure unique en France.
Imaginée dès 2004, cette route est portée par une association, créée en 2011. Fait rare, l’association regroupe à la fois des partenaires viticoles et touristiques : trois syndicats des vins (de Pessac-Léognan, de Graves, de Sauternes et Barsac) et trois communautés de communes du territoire, à travers leurs offices de tourisme.

“C’est la seule route qui fonctionne ainsi”, confirme Laure de Lambert Compeyrot, nouvellement élue présidente ce mois de janvier. La directrice générale du Château Sigalas-Rabaud, premier grand cru classé de Sauternes, succède à Tristan Kressmann, président des vignobles Kressmann, dont le Château Latour-Martillac en Pessac-Léognan.

“Des énergies incroyables”

Doté d’un budget annuel de 80 000 euros, la Route des vins de Bordeaux en Graves et Sauternes rassemble quelque 150 membres. Soit 150 adresses mises en valeur auprès des visiteurs et représentant une offre complète d’activités touristiques : restaurants, hébergements, sites de loisirs et bien sûr châteaux viticoles.

Et Laure de Lambert Compeyrot s’enthousiasme de la diversité qu’apporte ce modèle hybride pour la promotion du territoire, “avec plein de cultures différentes, des envies fortes, et une mise en musique qui peut être une symphonie”. “Il y a des énergies incroyables, extrêmement variées”, poursuit la nouvelle présidente, qui note cependant “qu’il va falloir continuer à jouer collectif”, avec comme premier enjeu la saison touristique qui s’annonce.

La Route des vins de Bordeaux en Graves et Sauternes dispose déjà d’un site internet. Parmi les grands chantiers de cette année, un aménagement touristique sur une aire de l’autoroute A 62, l’aire des Terres de Graves, devrait voir le jour au printemps.