À l’issue d’un nouvel appel d’offre, les Hospices de Beaune retiennent la maison de vente aux enchères Sotheby’s pour organiser leur prestigieuse vente des vins annuelle. Le contrat avec Christie’s, jusqu’ici orchestrateur de l’événement, s’achève.

Une nouvelle ère s’annonce pour la très renommée vente aux enchères des Hospices de Beaune. Jeudi 18 mars, l’hôpital vigneron a annoncé que sa collaboration avec la maison londonienne Christie’s prenait fin, au profit de Sotheby’s. La maison de ventes américaine hérite du célèbre marteau des halles de Beaune, celui qui a adjugé pour plus de 13 millions d’euros de vin l’année dernière.

Jusqu’en 2025

Un contrat signé pour cinq années, soit cinq éditions, de la 161e vente prévue le 21 novembre prochain à la 165e, en 2025. « Au terme d’une procédure d’appel d’offres lancée mi-décembre, nous avons retenu la proposition de Sotheby’s. Pour les cinq prochaines années, nous travaillerons ensemble à développer la connaissance de notre domaine, de ses vins et de notre vente au bénéfice de toute la Bourgogne », s’est félicité François Poher, directeur des hospices civils de Beaune.

« Il n’y a pas de plus grand honneur »

Numéro 1 des ventes aux enchères dans le secteur du vin, Sotheby’s s’était déjà rendue célèbre auprès des Bourguignons en 2018, en adjugeant une bouteille de Romanée-Conti 558 000 dollars. En se voyant attribuer la vente des Hospices, la maison new-yorkaise franchit un nouveau cap.

« C’est un des accomplissements dans ma carrière que de pouvoir participer à cette vente. Il n’y a pas de plus grand honneur pour notre équipe internationale que d’organiser la plus célèbre et la plus ancienne vente aux enchères au monde », s’est ému James Richie, directeur mondial de Sotheby’s wine. « Depuis 1859, cette vente fixe les prix pour le nouveau millésime en Bourgogne, agissant comme une référence pour tout le marché. Aujourd’hui, nous allons avoir à cœur de promouvoir les vins de toute la région, célèbres dans le monde entier, auprès d’un marché en pleine croissance. »