©Willy Kiezer
©Willy Kiezer

Célèbre pour sa cathédrale et pour son dévouement envers les personnes atteintes de handicap, le vignoble de Maguelone est cultivé depuis 2014 en agriculture biologique et investit également dans l’agroforesterie.

Une grande histoire et un terroir spectaculaire

Nichée au sud-ouest de Montpellier, les presque mille ans de la cathédrale de Maguelone surplombent la presqu’île et ses 18 hectares de vignes. Entre mer Méditerranée et étangs, le site classé Natura 2000 est un ancien volcan occupé par les hommes depuis le paléolithique. Lieu à l’impressionnant paysage, il a été le siège d’un évêché durant 1000 ans et un haut lieu de la chrétienté. Aujourd’hui et depuis 1969, ce sont Les Compagnons de Maguelone qui occupent les lieux. L’association accompagne les personnes en situation de handicap en leur proposant des activités professionnelles et un hébergement. Elle est aussi fortement engagée dans la préservation de son terroir et de ce patrimoine et c’est Bernard Azéma, son Président, qui en est le garant.

Besoin d’aide pour s’adapter au changement climatique

Soumis aux tempêtes, aux vents et à la montée des eaux toujours plus oppressante, l’île s’adapte continuellement pour faire face au changement climatique et s’est lancée dans l’agroforesterie. Elle a engagé une vague de plantation de haies fruitières étagées dans ses vignes, puis en bordure de la presqu’île, d’arbres méditerranéens pour limiter l’impact des embruns et des tempêtes. Enfin et avec l’aide de dons, un bosquet comestible a été implanté pour attirer les insectes pollinisateurs.

Pour financer ses différents projets, les Compagnons sont constamment à la recherche de mécènes et c’est dans ce cadre que le fond de Dotation Espoir et Solidarité du MHB a remis, par l’intermédiaire de son président Philippe Rivière, un chèque de soutien de 5500 €. Un bon exemple d’entraide pour la préservation de nos territoires.