Le groupe bourguignon a annoncé le rachat du producteur de rosés et de prémix Moncigale à Marie Brizard. Avec cette opération, Boisset se développe en Provence et s’impose encore davantage comme un acteur viticole majeur en France.

C’est officiel. Cédé par Marie Brizard Wine and Spirits (MBWS), le producteur de rosés Moncigale appartient désormais intégralement à Boisset la Famille des Grands Vins. Prévue depuis la signature d’une promesse unilatérale d’achat en octobre, la cession n’était suspendue qu’à la décision de l’autorité de la concurrence, qui a finalement donné son feu vert jeudi 4 février.

“Ouvrir les portes de l’international”

Fort d’un important outil de production à Beaucaire (Gard), Moncigale produit des rosés de Provence et du Languedoc vendus sous marque propre et sous marque distributeur. Des vins en partie conditionnés en BIB et en canettes. L’entreprise commercialise également des boissons alcoolisées à base de vin (BAVB) via sa marque Fruits and Wine.

Dans un communiqué du mardi 16 février, la famille Boisset s’est félicitée de cette acquisition. “Ce portefeuille permet à la société de compléter son offre de vins du sud, en particulier sur le marché très dynamique des vins rosés, et de conforter ses positions en Provence, en forte croissance tant en France qu’à l’international. Cette acquisition permettra aussi de pénétrer certains marchés innovants, comme les BABV, mais aussi des vins à faible degré d’alcool ou encore des contenants alternatifs.”

Pour le groupe, l’acquisition de Moncigale, maison créée en 1921, correspond à “une stratégie de croissance externe favorisant la mise en lumière de maisons de vin anciennes et historiques, ancrées dans leur terroir.” Son objectif : “consolider la position de Moncigale dans la grande distribution en France mais certainement lui ouvrir les portes de l’ international, où Boisset possède un réseau établi.”

Marie Brizard se recentre sur les spiritueux

Créé en 1961 par Jean-Claude Boisset, le groupe de Nuits-Saint-Georges couvre plus de 1000 hectares de vignes entre Bourgogne, Jura, Beaujolais, Rhône, Languedoc-Roussillon et Californie, pour un chiffre d’affaire avoisinant les 350 millions d’euros en 2020. Avec l’achat de Moncigale, la société conforte sa place de géant du vin en France, derrière Castel, Grands Chais de France et Invivo.

Le groupe Marie Brizard était confronté “depuis plusieurs années” au “repli du chiffre d’affaires” de Moncigale, estimé à 50 millions d’euros en 2020. La société annonçait en octobre que “son positionnement majoritairement axé sur les spiritueux” ne permettait pas “de créer les synergies nécessaires à la croissance de Moncigale au sein du groupe.” Pour Marie Brizard, cette cession fait donc partie d’une stratégie de recentrage vers son cœur d’activité.