Capsule à vis ou bouchon en liège ? Pour beaucoup d’amateurs de vin, le choix n’est plus cornélien : même dans un pays comme la France où les traditions ont la vie dure, le marché du bouchage à vis en aluminium ne cesse de progresser.

Nous sommes tous sensibles au bruit mélodieux d’un bouchon qui saute, et même si nous avons forcément été confrontés, un jour où l’autre, au désagrément du fameux « goût de bouchon » (pour en savoir plus sur le sujet, suivre ce lien), nous demeurons – particulièrement en France – très attachés au bouchon en liège. Les progrès techniques réalisés par des opérateurs comme Diam, par exemple, n’y sont pas étrangers.

Néanmoins, même en France où les traditions ont la peau dure, le marché du bouchage à vis en aluminium ne cesse de se développer, et devrait confirmer son envolée en 2015. Jadis considérée par les consommateurs – surtout européens – comme une solution réservée aux vins bas de gamme ou dénués de potentiel de garde, la capsule à vis s’est imposée ces dernières années comme un système pratique, fiable, et qui plus est adapté aux grands vins (voir notre article consacré à ce sujet).

Gérard Basset, meilleur sommelier du monde, nous en parlait justement dans une vidéo publiée sur notre site il y a quelque temps :

Dans le même ordre d’idées, l’EAFA (Association européenne de la feuille d’aluminium), organisme réunissant les principaux fabricants européens de capsules en aluminium, a lancé récemment une campagne baptisée « Aluminium Closures – Turn 360° » pour informer le public sur les avantages de la capsule. Pierre angulaire de cette campagne : une enquête menée auprès des consommateurs par l’institut IPSOS sur cinq principaux marchés européens (Allemagne, Espagne, France, Italie et Royaume-Uni) et aux États-Unis, démontrant que la majorité des consommateurs préfèrent la capsule en aluminium aux autres modes de bouchage, et ce, pour son aspect pratique. Et oui, y compris en France, même si nos compatriotes font de la résistance. L’intégralité des résultats de l’enquête peut être téléchargée en suivant ce lien, mais voici quelques morceaux choisis.

Quel type de bouchage vous semble le plus pratique à ouvrir ?

capsulevis1

Quand vous refermez une bouteille entamée, quelle solution vous semble la plus pratique ?

capsulevis2

Il reste intéressant de constater que pour un vin identique proposé avec des bouchages différents, 59% des Français continueront d’aller vers le bouchon en liège (52% des Italiens, 40% des Espagnols) tandis que les consommateurs des autres pays interrogés iront plus volontiers vers une capsule à vis ou ne seront tout simplement pas influencés par le bouchage dans leur acte d’achat. Au Royaume-Uni en particulier, seuls 18% des sondés déclarent privilégier le bouchon en liège ! La capsule à vis gagne donc indéniablement du terrain dans tous les pays, comme le montre le tableau ci-dessous montrant l’évolution de ses parts de marché entre 2008 et 2013 :

capsulevis3

Et vous, amis lecteurs de « Terre de Vins », quelle est votre position concernant la capsule à vis ? Êtes-vous d’irréductibles défenseurs du bouchon ? Ou bien faites-vous partie de ceux dont les pratiques ont évolué ces dernières années ?

M.D.