(photos P. Martinez)
(photos P. Martinez)

Lors de la master class Gigondas organisé par Terre de Vins à Lyon Tasting, ce cru méridional a levé le voile sur les innombrables facettes de son terroir.

« Le grand terroir du grenache dans la vallée du Rhône méridionale, c’est… Gigondas ! » Ce n’est pas un vigneron du cru qui le dit. Et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de Charles Perrin, membre de la famille Perrin, propriétaire du célébrissime Château de Beaucastel à Châteauneuf-du-Pape. Et entre le cru aux treize cépages et son voisin adossé à la face Nord des Dentelles de Montmirail, la rivalité a toujours été intense. Au point que le premier a longtemps freiné l’accession du second en appellation d’origine contrôlée (AOC). Il faut dire que Gigondas possède un terroir à faire pâlir d’envie. « Nous sommes présents à Gigondas depuis 25 ans où nous avons deux parcelles L’Argnée et le Clos des Tourelles, poursuit Charles Perrin qui a participé à la master class Gigondas organisé par Terre de Vins dans le cadre de Lyon Tasting. Elles se trouvent sur des terroirs de safres, caractéristiques de l’appellation, qui confère à nos grenaches centenaires une très grande finesse. »

Un terroir dont on a pu découvrir les multiples facettes lors de la master class organisé par Terre de Vins à Lyon Tasting. Avec la cuvée Hommage à Gabriel de la Maison Gabriel, confectionnée les meilleures années uniquement, c’est un autre visage de l’appellation que l’on a découvert. Issue majoritairement de grenaches élevés sur les sols d’altitude de marnes, d’argiles et de calcaires, elle offre une amplitude monstre soulignée de notes de fruits murs et d’épices. Pierre Amadieu, propriétaire du domaine Amadieu, a démontré avec sa cuvée du Pas de l’Aigle, en 2006 et 2007, l’incroyable capacité de garde des vins du cru. 2006, porté par les tanins et l’acidité, affiche un équilibre redoutable. Il accompagnera du gibier. 2007, millésime atypique à cause du manque d’ensoleillement, a conservé ses arômes de truffe, son caractère terrien et sauvage. À déguster avec un faisan truffé.