Trois grands noms de l’appellation Saint-Joseph participaient à la master class Saint Joseph & Truffes organisée par “Terre de Vins” en partenariat avec Inter Rhône et Serge Ghoukassian (du restaurant Chez Serge à Carpentras, Vaucluse) : Yves Cuilleron, David Quillin de la cave de Tain et Jacques Grange, de la maison Delas (groupe Roederer).

Celui que l’on appelait autrefois le vin des Mauves sur la rive droite du Rhône, provient des coteaux abrupts en terrasses, en surplomb du fleuve, au niveau du 45ème parallèle. L’appellation (un millier d’hectares sur 26 communes de Loire et 160 producteurs) est connue davantage pour ses rouges de syrah, puissants sur des arômes de poivre et d’épices ponctuées parfois de notes de violette, mais elle produit également près de 10% de blancs floraux à partir de roussanne et surtout de marsanne. « Des blancs qui peuvent entrer jusqu’a hauteur de 20% dans les rouges mais ça ne se fait plus beaucoup aujourd’hui, reconnaît Yves Cuilleron, vigneron-négociant emblématique de l’appellation.

Trois intervenants saint-josephois

Yves Cuilleron exploite depuis 1987 le domaine de son grand-père planté dans les années 20. Il a largement participé à la renaissance du Rhone Nord depuis une trentaine d’années. Il a étendu les 3,5 ha historiques en Saint Joseph et Condrieu à 70 sur toutes les AOC septentrionales mais Yves Cuilleron garde un faible pour Saint Joseph, berceau de la famille et dont il détient aujourd’hui une vingtaine d’ha en rouge, 8 en blanc.
La cave de Tain et ses 300 adhérents travaille sur de nombreuses parcelles situées plutôt au sud de l’appellation, dont 16 ha en Saint Joseph. Elle a d’ailleurs aidé six jeunes vignerons à s’installer cette année sur l’AOC. Elle a investi en 2014 dans une cuverie pour développer les sélections parcellaires.

La Maison Delas est implantée au Nord de Tournon. Familiale jusqu’en 1977, elle a intégré le groupe Deutz puis Roederer en 1993. Le producteur-négociant-vinificateur possède historiquement quelques hectares en Hermitage et Saint-Joseph et bénéficie d’un approvisionnement global de 65 ha pour produire environ 2 millions de bouteilles par an.

Saint-Joseph blanc Terre d’Ivoire 2016 de la cave de Tain :
Issu d’une parcelle sur une veine calcaire, d’où son nom, il n’est produit que les meilleures années à partir de vieilles vignes de 45 ans. Un 100% marsanne élevé en partie en fûts neufs. Des notes briochées, de fleurs blanches, rond et gras sur une belle amertume saline. Avec des coquillettes à la truffe d’automne.

Saint-Joseph blanc Yves Cuilleron Lieu-dit Digue 2016 :
Une parcelle vinifiée séparément depuis 30 ans et portant le nom du lieu-dit (jadis cuvée Saint-Pierre). Principale particularité : un 100% roussanne, un cépage qui a failli disparaître du vignoble car plus sensible et moins productif que la marsanne. Des arômes de pêche blanche, d’abricot, de noisettes grillées et de bergamote, ample et toasté (tous les vins d’Yves Cuilleron sont vinifiés sous bois). Avec une brandade de morue aux truffes.

Saint-Joseph blanc Sainte Épine 2014 de Delas :
Une rareté (créée en 2014) puisque cette cuvée, issue du coteau granitique exposé plein sud de Tournon, ne sort que d’une pièce, soit 300 bouteilles. Un simple pressurage de vieilles vignes de plus de 80 ans coplantées, travaillées en levures indigènes, sans soufre ajouté et sans bois neuf. Un vin unique à 100% marsanne. Des arômes d’abricot, d’agrumes confits, une touche de cannelle sur une belle amertume minérale et onctueuse. Avec un pain grillé au beurre truffé.

Saint-Joseph rouge Esprit de Granit 2010 de la cave de Tain :
Issu de vieilles vignes de plus de 40 ans sur Mauves et Tournon sur un terroir de granit rose. Un élevage de plus d’un an en pièces neuves de 228 l.. Un millésime droit et minéral. Des arômes de fruits bien mûrs (cerise, prune) sur une fraîcheur acidulée. Avec un filet de biche sauce truffée.

Saint-Joseph rouge Les Serres 2010 de Yves Cuilleron :
« La cuvée dont je suis le plus fier avec dans l’idée de départ de faire un grand Saint-jo et parce qu’elle a été faite à partir des vignes familiales de 60-90 ans de Chavannay ». Un vin de belle acidité sur la fraîcheur avec encore un joli potentiel jusqu’en 2020-25. Des arômes de cerise, de mûre et de violette, aromatique et floral sur des tanins soyeux.
Avec une joue de bœuf aux truffes.

Saint-Joseph rouge Sainte-Épine 2010 de Delas :
Un vin 100% éraflé issu du lieu-dit sur le coteau de Saint-Jean de Muzols, en culture bio depuis plus de 10 ans, élaboré seulement les grandes années. Des arômes de fruits noirs (mûre, cerise) et d’épices sur un léger boisé et un beau velouté fruité. Avec un filet de bœuf en croûte au jus truffé.

*Les Saint-Joseph blancs sont entre 20 et 25€ (sauf le Sainte-Épine non commercialisé), les rouges entre 25 et 35€.