(photo Albert de Monts)
(photo Albert de Monts)

Passer par le stand de l’Oenothèque permet de faire un deux-en-un : découvrir des appellations de la grande région et préparer son programme pour le Fascinant Week-End à venir (16 et 17 octobre).

Plusieurs appellations sont représentées via l’Oenothèque (rassemblant toutes les organisations de la filière viticole à l’échelle régionale) avec un changement pour certaines entre le samedi et le dimanche, afin d’assurer la plus large visibilité de la diversité régionale. Certaines se dégustent et certaines s’apprécieront sur place le week-end prochain lors des nombreuses activités qui vous seront proposées dans les vignes lors du Fascinant Week-end.

Côté sud, pour ce samedi, Pierre Gaillard présente son condrieu L’Octroi 2019 et sa côte-rôtie Rose Pourpre 2020 (qui pour la première année a été élevée avec 80 % de barriques neuves au lieu des 100 %). Quant aux vignerons indépendants de la Drôme, ils vous feront déguster toutes les appellations du département : Vinsobres, Saint-Joseph, Clairette et Crémant de Die, Grignan et Crozes-Hermitage.

Côté ouest, la cave Desprat Saint-Verny est à nouveau présente cette année et confirme son statut de compétiteur de gamay et de chardonnay avec ses cuvées en Côtes d’Auvergne et IGP Puy-de-Dôme. « The lost vineyard » rencontre le succès qu’il mérite, aussi bien sur la cuvée blanc Saint-Roch 1991 et son joli chardonnay fruité, tendu et vif mais rond, que sur la cuvée gamay. Issues de sols principalement argilo-calcaire, elles complètent bien la production de la maison Desprat, dont les cuvées Basalte et Terre & Lave expriment le caractère du gamay (assemblé avec du pinot noir sur la deuxième), lorsqu’il grandit sur des sols basaltiques qui font la signature de l’Auvergne.

Enfin, pour rester sur des terres volcaniques, cap à l’est des puys auvergnats avec un arrêt en Beaujolais, dans les appellations Brouilly et Côte-de-Brouilly. Olivier Pezeneau met en avant sa cuvée Combiarty (Brouilly 2019), très réussie, exprimant un gamay avec une personnalité fruitée, ample, fraîche et tendue.

Jolie réussite également pour la marque collective 484, aussi bien d’un point de vue de la dégustation (où les deux cuvées permettent de bien cerner les différences entre le granit de Brouilly et les pierres bleues de Côte-de-Brouilly), que du tour de force de réunir 27 vignerons autour de la valorisation de leurs deux appellations, notamment en se créant la possibilité de répondre à davantage de commandes de par le volume généré à plusieurs.

L’œnotourisme en force

Le week-end prochain aura lieu le Fascinant Week-end, désormais célèbre, proposant de nombreuses offres oenotouristiques à travers tout le territoire sur des destinations labellisées Vignobles & Découverte. Les vignerons d’Auvergne-Rhône-Alpes ont l’habitude de l’exercice, puisque c’est ici qu’est né le concept.
Ne manquez pas la visite du monastère royal de Brou pour entremêler histoire et découverte des vins du Bugey autour de la mondeuse, de l’altesse et du Cerdon.
Pour les rhodaniens, la soirée bistronomie étoilée de Cornas – Saint-Péray vous promet un intense moment sensoriel, avec de nombreux vignerons-stars de l’appellation et des chefs étoilés aux fourneaux.
Le détour dans le Diois en vaut la peine : en plus des bulles festives de la Clairette et du Crémant de Die (sans oublier les vins tranquilles), la balade en gyropode au domaine Raspail vous permettra d’appréhender plaisamment les reliefs diois.
Côté Beaujolais, deux formules pour mieux découvrir le vignoble : soit les désormais réputés pique-niques dans les vignes autour de trois formules pour tous les budgets et tous les appétits, soit les visites privilèges au sein des domaines et châteaux.


Stands B9, B10, C4, C5, C12, C13, D4, D5