(Photo JC Gutner)
(Photo JC Gutner)

Jusqu’au 19 octobre, jour de la grande finale de cette édition 2020 du Concours de Meilleur Caviste de France, nous vous présentons chacun des huit finalistes de la compétition. Aujourd’hui, portrait de Julien Lepage, caviste à La Vignery de Saint-Germain-en-Laye (78).

Julien Lepage, pouvez-vous vous présenter et exposer brièvement votre parcours ?
Je m’appelle Julien, j’ai 31 ans, je suis caviste depuis trois ans. L’aventure dans ce nouveau métier a pour moi débuté en 2017, après avoir été cuisinier pendant dix ans dans de belles maisons, notamment en Loire Atlantique. J’ai fait un Certificat de Qualification Professionnel Conseil Caviste en apprentissage à La Vignery de Rambouillet, avant de rejoindre la Vignery de Saint-Germain en Laye.

Comment est née votre passion pour le vin ?
Ayant d’abord exercé en tant que cuisinier, j’adorais déjà associer les plats que je préparais aux vins, pour que l’accord soit parfait. Je suis passionné des métiers de bouche et de bons produits. La complexité du vin m’a attiré.

Qu’est-ce qui vous passionne dans ce métier de caviste ?
La passion vient tout d’abord du produit, j’aime le goûter, essayer de le comprendre et de comprendre ce que le vigneron a voulu nous faire partager, afin de respecter au maximum son travail. J’aime aussi découvrir de nouveaux produits constamment. J’aime retranscrire ce que j’apprends sur un vin, partager les connaissances que j’ai sur les vignerons à mes clients, et les orienter selon leurs besoins. J’apprécie aussi de pouvoir conseiller sur des accords mets et vins, afin d’assurer aux clients un moment réussi pour un dîner, ou un apéritif.

Vos vins, spiritueux et/ou autres boissons alcoolisées favoris sont…
J’ai des goûts très éclectiques, il m’est donc difficile de choisir des favoris. Actuellement, j’apprécie le pur Malt 1ère impression Sequoïa d’une distillerie Française, la distillerie du Vercors. Mon vin du moment est un vin de chez Sylvain Fadat, Languedoc Montpeyroux, cuvée les Cocalières. 

Pourquoi avez-vous décidé de participer au Concours du Meilleur Caviste de France ?
Pour me challenger. Cela ne peut que déboucher sur des choses positives pour nous et nos clients. J’aime le fait que le Concours mette en avant notre métier. 

Comment vous y êtes-vous préparé ?
En révisant beaucoup de notions théoriques dans les livres, puis en goûtant le maximum de vins en parallèle.

Votre état d’esprit à moins d’un mois de la grande finale ?
J’ai activé le mode « conquérant », avec l’envie de figurer en haut du classement final. 

Et si vous gagniez le Concours, ce serait…
Le début de beaux et d’ambitieux projets !

MEILLEUR CAVISTE DE FRANCE : VOTEZ POUR LE PRIX DU PUBLIC

À LIRE AUSSI : Concours Meilleur Caviste de France : la finale se déplace à Bordeaux