Deuxième mandat de président de l’interprofession des vins AOC de la vallée du Rhône pour le producteur-négociant rhodanien.

Michel Chapoutier vient d’être réélu pour un deuxième mandat de trois ans à la tête d’Inter Rhône, l’Interprofession des vins AOC de la vallée du Rhône. Le producteur-négociant estime à titre de programme que « la stratégie de valorisation globale est en marche mais reste à consolider ». Pour cela il souhaite s’appuyer sur cinq axes : d’abord placer l’économie, l’observation et la prospective comme pilier essentiel de l’interprofession en se dotant de davantage d’outils et plus complets afin de mieux analyser et surtout mieux anticiper les perspectives économiques. Cela doit conduire à une réflexion de fond sur les enjeux de la filière ; un nouveau directeur des études économiques , Sébastien Lacroix, ex directeur de l’interprofession de l’armagnac, vient d’ailleurs d’arriver comme directeur de l’observatoire économique en remplacement de Brice Eymard parti diriger au printemps dernier l’interprofession des vins de Provence.

Le deuxième axe repose sur la réaffirmation de l’export comme priorité pour les vignobles rhodaniens et comme relais de croissance possible dans un contexte de baisse structurelle de la consommation nationale. « Tout doit être mis en œuvre pour valoriser nos vins et offrir la meilleure opportunité possible à nos entreprises pour conquérir les marchés ». Le président souhaite pour le troisième axe signer un chèque en blanc : « Une partie de notre futur passera par les vins blancs, nous avons les sols calcaires pour cela ». Michel Chapoutier propose donc une réflexion de fond et un plan structurel global sur cette couleur qui ne représente actuellement que 6% des vins rhodaniens. La structuration d’un service technique fort et la coordination des programmes de R&D sont posées comme le quatrième pilier; le cinquième doit porter la montée en compétence de la région sur les métiers de la vigne et du vin afin de déclencher une nouvelle dynamique de production dans un vignoble performant et rajeuni.

L’homme d’idées, de terrain et incontestablement de caractère s’est entouré de deux vice-présidents : Etienne Maffre, directeur adjoint de la maison de négoce Gabriel Meffre et président de l’UMVR (Union des Maisons de Vins du Rhône), et Philippe Pellaton, président du syndicat des Côtes du Rhône et de la cave des Vignerons de Chusclan. L’interprofession représente le deuxième vignoble français avec 70 000 ha, 5300 exploitations viticoles, 50 000 emplois directs ou indirects qui font le premier employeur de la vallée du webobjects, une production d’environ 3 M hl ( en 2016), 372 M de bouteilles commercialisées et 1,5 Md€ de chiffre d’affaires.