Du 30 janvier au 1er février 2017, le plus grand salon de vins biologiques de France pose ses valises à Marseille pour la première fois. Un déménagement qui ne semble ni affecter le visitorat, ni l’optimisme des organisateurs.

Plus de visiteurs attendus
Les chiffres communiqués par les organisateurs sont clairs : l’installation marseillaise de Millésime Bio (qui s’est décidée sur fond de tensions avec le salon Vinisud, qui se déroule du 29 au 31 janvier à Montpellier) n’impactera pas le visitorat attendu. « 3295 visiteurs sont préinscrits, soit plus de 10% par rapport à l’année dernière une semaine avant. Cette 24ème édition du salon s’annonce sous les meilleurs auspices. » Pendant trois jours au Parc des expositions de Marseille-Chanot, ce sont plus de 4500 professionnels du vin qui sont attendus (chiffres 2016). Cavistes, importateurs, grossistes et professionnels du vin feront leurs découvertes et achats parmi les 900 exposants certifiés bio représentants 16 pays différents.

Les vins bio, progression en valeur et en emplois
Au delà de la guerre des salons, ce salon par sa taille et sa durée ne font que confirmer la progression de l’agriculture biologique dans la filière vin. « Aujourd’hui, les indicateurs sont au vert pour la filière avec un chiffre d’affaires qui ne cesse de progresser en France (670 millions d’euros, soit 17% de plus par rapport à 2014) et à l’export (361 millions d’euros, soit +26 %) », selon Patrick Guiraud, Président de SudVinBio, structure organisant le Salon Millésime Bio.

Une agriculture respectueuse de l’environnement, mais également créatrice d’emplois. « A l’occasion du salon, Sudvinbio détaillera l’ensemble des résultats d’une étude menée pour la première fois sur l’emploi dans la viticulture bio », indiquent les organisateurs. Menée en collaboration avec l’INRA et SupAgro Montpellier, cette étude devrait révéler qu’une exploitation viticole en bio génère 1, 5 fois plus d’emplois qu’une exploitation dite « conventionnelle ». Ceci, plus particulièrement en PACA et en Corse où plus de 35% des offres d’emplois en viticulture concernent des exploitations en agriculture biologique.

Découvrez nos coups de cœur et nos belles rencontres de Millésime Bio 2017 en fin de semaine prochaine sur le site « Terre de Vins » !