Chaque jour jusqu’à la fin du mois d’août, retrouvez un itinéraire dans le vignoble français : de bonnes adresses sélectionnées par l’équipe de « Terre de Vins » à l’occasion du hors-série Œnotourisme paru en juin 2021. Quatorzième étape : Roussillon – En suivant le Train rouge.

Renaissance d’une ligne [TOP100 – Trophées de l’Œnotourisme]
Créée en 1901, la voie ferrée qui relie Rivesaltes à Carcassonne a cessé le transport de voyageurs en 1936. En 2002 renaît le Train rouge, qui relie Rivesaltes à Axat, une véritable œuvre d’art, aux points de vue saisissants. La partie de la ligne qui relie Rivesaltes à Saint-Paul-de-Fenouillet traverse les vignobles de la vallée de l’Agly et du Maury. L’une des animations du train est un voyage sensoriel avec des haltes pour une balade contée dans les vignes et un repas servi à bord du train, sur le viaduc de Lapradelle, avec vue sur le château de Puilaurens.
Le Train rouge – 11140 Axat – 04 68 20 04 00 – letrainrouge.fr

Pleine joie au Mas de la Lune
Vanessa et Matthieu Courtay ont sauté à pieds joints dans les vignes avec le millésime 2017. Matthieu travaillait dans le cinéma et avait fait quelques vendanges au domaine de Causse Marines, chez Patrice Lescarret, en biodynamie à Gaillac. Avec ses cinq hectares de vignes, le Mas de la Lune est un domaine à taille humaine, sur des sols de schistes entre Saint-Paul et Caudiès, en obliquant vers Prugnanes. Le couple propose des balades pédagogiques de biodynamie appliquée au terroir. Il suffit d’une conversation avec Vanessa pour retrouver espoir : « La nature est inspirante, un cycle joyeux arrive. »
Le Mas de la Lune – 66220 Saint-Paul-de-Fenouillet – 09 83 45 32 17 – lemasdelalune.com

Du nouveau à la Cave des Vignerons
Si le caveau arbore des rayures catalanes, le territoire n’en est pas moins gavatx (la frontière entre les royaumes de France et d’Aragon passait en 1649 par Latour-de-France). La Cave des Vignerons de Maury renferme des trésors au rapport qualité-prix stupéfiant, odes aux AOC Maury, en sec comme en doux. Son nouveau directeur, Xavier Hardy, ex-directeur de la Cave de Terrats, ex-responsable formation à l’interprofession des vins du Roussillon, revient ici à la coopération. À ne pas manquer au caveau : le boum aromatique du tout nouveau muscat sec ! À croquer !
Les Vignerons de Maury – 66460 Maury – 04 68 59 02 87 – vigneronsdemaury.com

Tous les talents du Mas Amiel
Le Mas Amiel est le plus grand et le plus ancien nom du Roussillon et des Fenouillèdes. Ses vins doux naturels ont porté l’appellation Maury au pinacle. Quand Olivier Decelle laisse les magasins Picard pour le vin, au début des années 2000, il choisit le Mas Amiel. Vingt ans plus tard, le Mas n’a jamais été aussi beau. Il a conservé ses dames-jeannes au soleil pendant que la gamme s’enrichissait de sélections parcellaires toujours plus précises. Ne pas manquer les ateliers d’accord mets-vins (vins doux-fromages, à tomber !), ni les promenades pédagogiques dans les vignes.
Mas Amiel – 66460 Maury – 04 68 29 01 02 – masamiel.fr

Art majuscule
Seul sur la rive gauche de l’Agly et les premiers contreforts des Corbières, le château de Jau étire une centaine d’hectares de vigne, entourés de 500 hectares de garrigue. Le domaine est en conversion AB depuis 2018. Bernard Dauré et son épouse, Sabine, grands amateurs d’art contemporain, ont accueilli les plus grands dans leur galerie : Arman, César, Combas, ou encore Ben, qui a signé l’étiquette du Jaja de Jau. Cette année, ce sera Cortet, vernissage fin juin, après la réouverture du restaurant Le Grill, le 5 juin (voir carnet pratique).
Château de Jau – 66600 Cases-de-Pène – 04 68 38 90 10 – chateaudejau.com

Voyage dans le temps
À deux pas de la gare de Rivesaltes, le caveau de vente de la coopérative Arnaud de Villeneuve recèle des trésors de vins secs et de vins doux naturels. Les millésimés, trésors de guerre de la cave, offrent de vertigineux voyages dans le temps. Proposé dans son coffret en bois, en format 50 cl, le Rivesaltes Ambré 1936 (200 €) évoque le Front populaire et les congés payés, le temps d’un somptueux rancio issu de raisins blancs (macabeu, grenaches blanc et gris) oxydés jusqu’à l’auburn, aux arômes d’orange confite de curry et de noix. Une splendeur rare.
Cave Arnaud de Villeneuve – 66600 Rivesaltes – 04 68 64 79 34 – arnauddevilleneuve.com

CARNET PRATIQUE

Où manger

Le Grill du château de Jau
Avec son « menu immuable, inchangé depuis cinquante ans », le restaurant du château de Jau ouvre une parenthèse enchantée au milieu des vignes et en dehors du temps.
Menu 38 € le midi (côtelettes et saucisses grillées aux sarments de vigne) et 40 € le soir (magret de canard à la planxa). Ouverture pour la saison à partir du 5 juin.
66600 Cases-de-Pène – 04 68 38 91 38 – chateaudejau.com

L’Auberge du cellier
En poursuivant à l’intérieur des terres par la route qui part de la grand-rue d’Estagel, l’auberge de Pierre-Louis Marin vous tend les bras. Ce classique ne démérite pas. Pendant le confinement, la page Facebook du chef nous a alléchés de sublimes plats à emporter. Nous lui souhaitons le meilleur pour le retour des beaux jours !
66720 Montner – 04 68 29 09 78 – aubergeducellier.com

La Maison du terroir
Le restaurant maurynate, repris par le très talentueux Jérémy Castex, du Clos de Paulilles, à Collioure, est appelé à une renaissance, à suivre avec la plus grande attention !
66460 Maury – 04 68 86 28 28 – maisonduterroir.fr

Où dormir

Gîte du domaine des Mathouans
Un vrai gîte vigneron pour le domaine d’Aline Hock, en bio et biodynamie.
66720 Latour-de-France – 06 01 17 03 26 – gitedomainedesmathouans.weebly.com

Que rapporter

Les croquants de Saint-Paul au Pastadou
La station-service de l’entrée de Saint-Paul est réhabilitée en magasin de produits du terroir, avec, en vedette, les célèbres croquants de la capitale des Fenouillèdes !
66220 Saint-Paul-de-Fenouillet – 04 68 59 25 21

Le Pain paysan
À ne pas manquer si vous passez par Espira-de-l’Agly pour ses pains, fougasses, croquants et pâtisseries au feu de bois. La fougasse aux grattons est légendaire ! On protégera les sièges de la voiture, car elle exsude un gras inimitable.
66600 Espira-de-l’Agly – 04 68 64 11 60 – Facebook : lepainpaysan

Les espadrilles Payote
Le Sant Panhol (natif de Saint-Paul-de-Fenouillet, en occitan) Olivier Gély signe des espadrilles de fabrication française, locales et solidaires. On aime son espadrille Océan, tissée avec du plastique ramassé sur les plages et dans la Méditerranée par l’association Seaqual, puis recyclé en fils solides et propres.
En vente en ligne sur www.payote.fr, où se trouve aussi un espace solidaire pour les jeunes créateurs de la région.