(photo ©Xavier Lavictoire)
(photo ©Xavier Lavictoire)

On peut être une Maison de Champagne qui veut faire d’abord des grands vins plutôt que simplement de la bulle et promouvoir en même temps une approche décomplexée, qui s’adresse à un public plus large pour une consommation sans cérémonial, spontanée et conviviale. C’est toute l’idée de la nouvelle cuvée Extra Brut lancée par le champagne Gosset.

Avec son “flacon antique” sans étiquette, ses fermentations malolactiques bloquées, ses vieillissements sur lies très longs et travaillés, le champagne Gosset a un style bien marqué. “Nous sommes les derniers à avoir des vins sur pointe, qu’on fait passer plusieurs mois ainsi, parce qu’on a toujours besoin de l’influence des lies, mais plus forcément de cette grande interface qui risque de nous faire basculer vers un style trop réductif » souligne Odilon de Varine, son directeur général. Et lorsqu’il nous explique qu’il existe deux catégories de champagne “ceux pour qui la bulle est un support du vin et ceux pour qui le vin est un support de la bulle”, on imagine sans peine que Gosset se rattache à la deuxième école, celle qui cherche d’abord à élaborer de grands vins, qu’elle sublime ensuite par l’effervescence.

Seulement voilà, quand on est la plus vieille maison de vins de la Champagne (fondation en 1584), on sait mieux que quiconque que ce n’est sûrement pas en restant immobile, fossilisée sur un modèle, qu’on peut réussir à perdurer et à traverser toutes les époques. D’où cette envie de la Maison de faire bouger les lignes et de montrer qu’elle est capable de tout faire, de s’adresser à de nouveaux publics, d’innover. Le Rosé petite douceur, dosé en Extra Dry (17g) et proposé pour un brunch s’inscrivait déjà dans cette perspective. Suivant la même démarche, Gosset vient de lancer une nouvelle cuvée très singulière dans sa gamme : l’Extra Brut.

Gabrielle Malagu, la cheffe de caves explique : “Nous voulions que des personnes non expertes puissent commencer à découvrir notre savoir-faire par un champagne plus abordable à la dégustation, moins déroutant pour des novices. On est sur des arômes fruités, la pêche de vigne, la mirabelle, les fruits à chair jaune du mois d’août, c’est-à-dire du milieu de l’été, donc pas trop mûrs. Ils ont de la gourmandise mais encore de la fraîcheur. La balance entre l’acidité, le sucré, et les arômes très chaleureux est parfaite : on a ce côté rond, avec une belle texture crémeuse et en même temps on garde un peu de tension. C’est un Extra brut qui se goûte un peu comme un Brut, ce qui en fait un champagne décomplexé, de toute occasion, de convivialité, spontané…”

Base 2016 avec quatre ans de vieillissement sur lies

Certes, les cuvées Celebris sont déjà dosées dans la catégorie Extra Brut, parce qu’on a jugé après coup que cette proportion convenait bien au vin. La nuance ici c’est que dès l’assemblage on a voulu imaginer un vin pour ce type de dosage. Par ailleurs, les cuvées Celebris ont une élégance un peu austère et droite, alors que cet Extra Brut grâce à un dosage plus élevé (4,8g) garde une certaine gourmandise. La cheffe de caves, exceptionnellement, n’a pas bloqué les fermentations malolactiques, ce qui renforce encore cette rondeur tout en permettant à la cuvée d’arriver plus vite à maturité. On est en effet sur une base 2016 avec quatre ans de vieillissement sur lies alors que les cuvées Celebris vieillissent 10 ans en cave. Enfin, contrairement au reste de la gamme, l’assemblage intègre aussi, à côté du pinot noir (40%) et du chardonnay (28%), le meunier, un cépage qu’on ne retrouvait que sur le Brut Grande Réserve et en faible proportion (10 %). Peut-être moins profond mais plus charmeur que les deux premiers, il apporte une chair et une générosité supplémentaires.

Cette dimension décomplexée se lit jusque dans la forme de la bouteille, une champenoise classique, qui tranche là aussi. “Ce qui est amusant, c’est que notre responsable de production, Yvain, qui n’était pas dans le monde du champagne avant d’arriver chez Gosset et qui ne connaissait donc jusqu’ici que l’habillage de notre gamme considère qu’une bouteille standard, c’est notre bouteille datée du XVIIIe siècle qui n’a pas d’étiquette mais juste une collerette ! Alors pour lui cette bouteille classique avec une étiquette est une spéciale…”

Prix recommandé : 38 €
https://boutique.champagne-gosset.com