C’était le grand soir hier, au Château Lynch Bages avec l’inauguration du nouveau chai. Jean-Charles Cazes, directeur général de l’incontournable Grand Cru Classé 1855 de Pauillac, nous délivre en primeur ses impressions. 

C’est le D-day, que représente pour vous cette inauguration ? 

Cela représente l’aboutissement de quatre années de travaux et le plaisir de pouvoir partager ce moment avec nos invités du monde entier, qui pour certains ne sont pas venus à Lynch-Bages depuis plus de deux ans.

Techniquement, quelles sont les particularités de ce nouveau chai ?

Le nouvel outil technique de Lynch-Bages, réalisé par l’architecte américain Chien Chung Pei, est pensé pour être ergonomique et fonctionnel. Il offre un confort de travail optimal, répond aux exigences de sécurité et intègre une dimension environnementale. La réception de vendange offre un espace spacieux et modulable, le cuvier est un outil adapté à la sélection intra-parcellaire de notre vignoble et le chai souterrain nous permet d’accueillir deux récoltes côte à côté. Enfin, nous travaillons par gravité à toutes les étapes de l’élaboration du vin, dans l’esprit de notre vieux cuvier du XIXème siècle, selon les principes établis par Pierre Skawinski. Toutes ces améliorations techniques apportent à la vinification souplesse et précision, maximisant ainsi le potentiel qualitatif de nos vins.

Enfin, quelles ont été les inspirations esthétiques ?

Plutôt que de faire une réplique de l’ancien, nous nous sommes placés dans la continuité des bâtisseurs du XIXème siècle, soucieux de réaliser un outil fonctionnel et moderne, au service du vin. La construction, transparente, fait appel à des matériaux – verre, céramique, acier –, faciles à entretenir. Bien intégré dans son environnement, le nouveau bâtiment semble s’appuyer sur le ciel pour utiliser au mieux la lumière naturelle. De style contemporain, la silhouette monolithique de la façade de pierre s’accorde avec l’architecture traditionnelle locale.