Édifié en 1979, site œnotouristique depuis 1998, le siège du Syndicat des bordeaux et bordeaux supérieur, à Beychac et Caillau, projette une réhabilitation d’envergure. Le nouveau site devrait être opérationnel d’ici à 2024.

En quittant Bordeaux direction Saint-Emilion, vous l’avez certainement déjà aperçu avec sa grande voile blanche en contrebas de la N89. Vitrine des AOC bordeaux et bordeaux supérieur, Planète Bordeaux va changer de visage dans les deux à trois ans à venir. “Par sa situation à Beychac et Caillau, Planète Bordeaux jouit d’un positionnement géographique central. On a une carte à jouer, en recréant un lieu opérationnel et convivial, axé sur l’ouverture, l’échange, le partage, dans une région où le tourisme s’est passablement développé” prône, convaincu, le président fraîchement nommé Président du Syndicat des AOC bordeaux et Bordeaux supérieur, Stéphane Gabard. En réflexion de longue date, ce “projet ambitieux dans une période critique”, avec un budget prévisionnel de quatre millions d’euros, a finalement emporté l’adhésion en Conseil d’administration le 15 décembre dernier. Avec, dans le viseur, la volonté de toujours mieux mettre en lumière le savoir-faire et les vins des producteurs de l’AOC, tant auprès du public que des professionnels.

Un projet, quatre axes

En termes de calendrier, “nous commençons actuellement les études d’architecture et établissons le cahier des charges. La réunion de lancement aura lieu ce mercredi et les premiers coups de pioche dans environ six mois”, prédit Stéphane Gabard. Si les moindres détails de l’aménagement ne sont pas encore arrêtés, il est d’ores-et-déjà acté que cette restructuration s’articulera autour de la création de quatre espaces distincts au sein du bâtiment.

Innovation dans l’air du temps, un show immersif numérique fera son apparition. “Il s’agira d’une activité multi-sensorielle pour émerveiller touristes et prescripteurs, annonce le président. Ce sera notamment très adapté aux familles et enfants, dont les écoliers que nous recevons déjà beaucoup, pour faire œuvre de sensibilisation.” Après échanges avec Philippe Massol, directeur de la Cité du Vin de Bordeaux, trois autres axes ont été pensés pour composer une offre complémentaires à celle de la Cité, en valorisant la dimension “expérientielle” et l’échange humain. Des jeux initiatiques et des ateliers basés sur le goût et le profil gustatif, avec par exemple des thématiques autour de la gastronomie, telles que vin et chocolat, ou vin et fromage, seront proposés. La Cave des 1001 châteaux, qui regroupe déjà plus de 800 références de vins dans toutes les couleurs, en AOC bordeaux bordeaux, supérieur, et crémant de Bordeaux, sera repensée pour être mieux mise en lumière. Enfin, un espace restauration doté d’une terrasse sera créé pour mettre en pratique des accords mets et vins avec des animations proposées chaque jour. Il sera adossé à une boutique de produits régionaux.

Les visiteurs peuvent s’attendre à un changement d’apparence du site en intérieur comme en extérieur. La structure du bâtiment historique sera conservée, mais son aspect unifié pour intégrer les nouveaux agrandissements, faisant passer Planète Bordeaux de ses 3600 m² actuels à environ 4000 m², avec un nouvel habillage paysager prévu.