Pour la première fois, l’association des 18 propriétaires bordelais organisait cette semaine sa dégustation dédiée lors des primeurs. Une façon de faire découvrir leurs vins aux professionnels et d’affirmer leur identité en tant que groupe à part entière.

« 240 entrées, c’est vraiment bien pour une première! » C’est ce que confiait, enthousiaste, Magali Decoster, propriétaire avec son mari Thibaut du Clos des Jacobins, château membre de Bordeaux Oxygène. Le Grand cru classé de Saint-Emilion recevait mardi et mercredi derniers la toute première dégustation primeurs organisée par le groupement de ces 18 viticulteurs bordelais. Un rendez-vous en marge des dégustations des groupes auxquels appartiennent plusieurs des propriétés de Bordeaux Oxygène (Union des Grands Crus de Bordeaux, Grand Cercle, Association des Grands crus classés de Saint-Emilion…). Cet événement est une façon de faire découvrir les crus des propriétés dans une ambiance décontractée. Mais aussi une célébration des dix ans d’existence de l’association, créée en 2005. Hier comme aujourd’hui, cette nouvelle génération à la tête des propriétés bordelaises souhaite véhiculer une image du vin moderne, connectée à son époque.

Palette de couleurs du bordeaux

Une salle de dégustation lumineuse, sous les toits, avec vue imprenable sur les vignes du Clos des Jacobins. Sur les tables, qu’ils soient rouges, blancs secs ou liquoreux, les vins des propriétés trônent, à portée de dégustation. Un beau panorama de ce que peut offrir le vignoble bordelais. Car la force de Bordeaux Oxygène, c’est bel et bien cette diversité. Bordeaux,  Pessac-Léognan, Saint-Julien, Saint-Estèphe, Saint-Emilion, Pomerol, Barsac… quasi-toutes les appellations de Bordeaux sont représentées dans le groupe. Qu’ils soient grands crus classés ou non, là n’est pas l’important. « Nous sommes un groupe de copains, nous nous enrichissons mutuellement de nos différences. Notre complémentarité est notre allié. Et nous avons un but commun : faire découvrir nos vins, et Bordeaux » affirme Marie Courselle, copropriétaire avec sa sœur Sylvie du château Thieuley (Bordeaux). Car malgré cet éclectisme, ils sont tous unis par la passion du vin et le souci du travail bien fait. « Certes, nous avons des vins dans des styles variés, concède Anne-Laurence Chadronnier, propriétaire avec son mari Mathieu du château Marsau, en Francs Côtes de Bordeaux. Mais il y a une belle homogénéité de qualité. »

Fidèle à son image décalée et décontractée, Bordeaux Oxygène avait tout prévu : un food truck attendait les dégustateurs pour le déjeuner lors des deux jours au Clos des Jacobins. Et pour clôturer la semaine des primeurs, l’association organisait hier soir sa traditionnelle soirée « off », en présence des clients des propriétés et de la presse. Hébergée cette année sur l’I-Boat, elle a permis aux convives de déguster les vins des propriétés, tout en prenant l’air… sur l’eau !

Laura Bernaulte