Les 260 crus bourgeois présentent leur nouveau millésime au château d’Arsac cette semaine. Rencontre avec Philippe Mottes, le nouveau régisseur de la propriété Petit Bocq en poste depuis un an, à la suite du décès du docteur Gaétan Lagneaux (également propriétaire du château Bellevue à Saint-Estèphe).

En 2013, le millésime a été compliqué comme partout ailleurs. Quel est votre bilan après ces quelques jours de dégustation ?
Ce sera une « année jalouse », car hétérogène dans ses rendus. Certains s’en tireront mieux que d’autres. Globalement à Saint-Estèphe, ce que j’ai goûté est assez hétérogène, mais la qualité n’est pas mauvaise, on s’en sort bien.

Petit Bocq est membre des crus bourgeois, mais vous revendiquez avant tout votre appellation Saint-Estèphe. Que mettez-vous en avant aujourd’hui ?
Petit Bocq est une marque qui monte. Être Saint-Estèphe aujourd’hui nous porte bien plus qu’être cru bourgeois. La propriété continuera de porter les crus bourgeois, mais cela ne nous aide pas commercialement, comme cela peut vraiment aider d’autres propriétés qui n’ont pas l’appellation et la notoriété de marque. Surtout sans classement interne des crus bourgeois.

Quelle sera la tendance des prix de Petit Bocq 2013 ?
Réponse dans 10 jours… Mais nous espérons pouvoir augmenter les prix pour tirer la propriété vers le haut.

Vous vendez une partie de votre production en primeurs au négoce bordelais. Est-ce un système que vous défendez ?
Le système n’est pas avantageux pour nous, économiquement parlant. Mais nous jouons le jeu du négoce car notre structure est trop petite pour l’instant pour assurer seul le travail de distribution. Nous réfléchissons avec la famille propriétaire à des investissements de plusieurs millions d’euros pour racheter des maisons de village autour de Petit Bocq et se construire un espace de stockage. Dans quelques années, cela nous permettra de vendre le vin directement en « livrables » (NDLR une fois l’élevage fini et dès sa mise en marché officielle). Mais les travaux sont loin d’être finis…

Propos recueillis par Laure Goy

Château Petit Bocq 2011 avait gagné la deuxième place du Palmarès Terre de vins des meilleurs saint-estèphes 2011 dans le numéro de janvier-février 2014