Voilà un cru que peu d’amateurs connaissent et qui va chercher la lumière. Quatre ans après avoir investi dans 9, 5 hectares en appellation Puisseguin Saint-Emilion, Didier Le Calvez, par ailleurs PDG du Bristol à Paris, entend faire valoir les travaux qui ont été engagés, sur les conseils de son consultant Stéphane Derenoncourt. Ancien patron du Georges V, où il avait établi une vraie complicité avec le sommelier Eric Beaumard, Didier Le Calvez s’est convaincu que c’était à Bordeaux qu’il entamerait son aventure dans le vin. Après avoir visité une quarantaine de vignobles, c’est à Puisseguin qu’il s’est arrêté en 2009, aujourd’hui épaulé par Xavier Cosnard. Environ 30 000 bouteilles sortent de château Clarisse et, pour le 2011, toutes ont déjà été vendues dont 60% en France sans passer par le négoce. Une vraie réussite quand on sait qu’avant 2009 la totalité de cette propriété était vendue à la coopérative et que château Clarisse, du nom de la fille d’Olivia et Didier Le Calvez, n’existait pas !

Cet intérêt pour le vin, Didier Le Calvez le prolonge au Bristol : Avec Marco Pelletier, directeur de la sommellerie, ils accueillent notamment le Wine business club et, chaque mois, un vigneron français est mis à l’honneur. « Nous mettons en avant notre patrimoine, insiste Didier Le Calvez : la gastronomie et le vin ».

Château Clarisse est vendu pour le 2011 autour de 17€ (prix indicatif)

Pour plus d’informations contact@chateau-clarisse.com