L’entrepreneur Michel Reybier prend pied en Provence en rachetant le domaine de la Mascaronne à Tom Bove, l’homme d’affaire américain qui avait vendu Miraval aux Pitt-Jolie.

Déjà propriétaire du Château Cos d’Estournel depuis 2000, deuxième grand cru classé 1855 en Saint-Estèphe, du domaine Impérial de Hétszölö en Hongrie et de la Maison Jeeper en Champagne, le groupe de Michel Reybier vient de récupérer dans son escarcelle viticole le Château La Mascaronne au cœur de la Provence verte. « J’ai été conquis par la qualité des vins et le potentiel du terroir de La Mascaronne qui bénéficie aujourd’hui du remarquable travail de restauration mené dans le vignoble par Tom Bove », a déclaré l’entrepreneur dans un communiqué.

Ce domaine de 102 hectares dont aujourd’hui 60 de vignes, avait été acquis en 1999 par l’homme d’affaires américain. En rachetant en 1992 son premier vignoble en Provence – le célèbre domaine Miraval revendu au couple Brad Pitt-Angelina Jolie en 2007, Tom Bove a pris goût au « wine business » ; il a également récupéré dans la foulée les domaines de Saint Jean de Villecroze, Lafoux et la Bergerie d’Aquino, revendus plus tard séparément. Il a finalement installé ses bureaux et son domicile à La Mascaronne au Luc-en-Provence (83) qu’il a dû entièrement restructuré. Sur ce domaine au terrain accidenté, il a fallu broyer les cailloux dans les vignes, restaurer les restanques, remplacer les nombreux manquants, replanter syrah et cabernets sauvignon sur un terroir réputé pour ces rouges… Le vignoble en AOP Côtes-de-Provence a été progressivement converti en bio (premier millésime certifié en 2016). Pour Tom Bove, sensibilisé aux questions d’environnement par son métier de dépollution des eaux, le bio est « une véritable philosophie de vie et une évidence en Provence ».

Pas de changement d’équipes

Le septuagénaire dynamique et passionné a également agrandi le domaine avec une partie de la propriété voisine de La Bernarde qu’il s’est partagée avec la Commanderie de Peyrassol. Il a également acquis en 2017 le domaine de Fontlade en Coteaux Varois, regroupé avec les vignes de Mira Luna, pour devenir le domaine Bellini. Il est toujours propriétaire de Bomont de Cormeil en IGP du Verdon.
La Mascaronne produit environ 180 000 bouteilles par an à 70% rosés, 15% de rouges et le reste en blancs. L’équipe de La Mascaronne devrait rester en place à la vigne comme au chais avec comme œnologue conseil depuis une dizaine d’années Nathalie Longefay du Cabinet d’Agronomie Provençale. Pas d’inquiétude en interne sur l’avenir du domaine qui intègre un joli portefeuille viticole tout en gardant son entité avec plus de moyens et la notoriété de Michel Reybier qui n’y envisage pas de négoce, juste des synergies commerciales. Tom Bove devrait à terme déménager dans son domaine Bellini (ex-Fontlade) qu’il conserve avec Bomont de Cormeil en IGP Verdon.