Après une année 2016 nettement déficitaire, la Bourgogne a retrouvé un chiffre de récolte quasi dans la norme 2017. Le chiffre définitif est de près 1,5 million d’hectolitres. Une production toutefois encore un peu en dessous de la moyenne des dix dernières années.

Ce volume reste insuffisant pour détendre significativement les prix du marché du vrac après les hausses du millésime 2016. La production 2017 se répartit de façon très hétérogène en fonction des appellations. Le nord de la région (Chablis, Auxerrois, Châtillonnais) enregistre à nouveau des rendements bas. Au global, les blancs confirment leur emprise : 58,1% de la production en 2017, contre seulement 31,5% pour les rouges (le reste en crémants et rosés).