Margot Ducancel est celle qui se cache derrière le pseudo Insta « Rouge aux lèvres », compte très populaire sur Instagram parmi les curieux du vin. Loin de se limiter à son image numérique, elle sort en cette rentrée son premier ouvrage. Comme un retour aux sources.

Pour les amateurs de vin et d’Instagram, @durougeauxlevres est une source originale et décomplexée d’informations. Et surtout une figure qui l’incarne, celle de Margot, fringante jeune femme au dynamisme communicatif qui n’hésite pas à jouer la carte de la féminité pour incarner son personnage. Rouge à lèvres évidemment, chapeau souvent, voilà l’image qu’elle a créée fin 2015 pour parler à sa communauté. Avec un objectif. « Cela me permet de drainer du public vers mon club de dégustation 100% féminin ». Voilà qui est clair pour cette entrepreneuse avertie qui manie parfaitement les rouages des réseaux sociaux. Et pourtant, elle le reconnaît bien volontiers, « lorsque tu es influenceur, les gens t’imaginent nécessairement superficiel ». Son parcours, elle en parle rapidement. « De formation littéraire, je suis passée par une prépa. J’ai ensuite eu l’occasion de travailler un temps pour divers magazines de vins Français. J’ai donc commencé par l’écrit pour me tourner ensuite vers les réseaux sociaux. Et dans les deux cas, il y a du travail derrière. Aujourd’hui, on ne voit que l’image que je suis devenue en oubliant avant tout que j’aime le vin et que j’ai des connaissances sur le sujet ! ».

Un livre bien construit et complet

Autant le dire de suite, le livre tient la promesse de son titre. Kit de survie, c’est bien cela. A travers les quelques 140 pages de l’ouvrage, toutes les bases utiles pour mieux comprendre le vin sont abordées. Margot n’hésite pas à expliquer avec beaucoup de franchise qu’elle « n’a rien révolutionné, tant dans les informations générales fournies que sur la manière de déguster qui est expliquée ». Ce qu’elle a voulu faire, c’est proposer un objet ludique, coloré, sérieusement documenté mais facile à appréhender. « J’ai volontairement mis des textes assez courts car à l’heure des réseaux sociaux, le temps de concentration est moindre. J’ai donc pensé ce livre comme une sorte de magazine à la couverture souple, aux couleurs pop, avec un format idéal pour le glisser dans un tote bag. L’idée est que le lecteur puisse aller régulièrement y puiser une information parmi d’autres ». A la lecture de ce Kit de survie, on se dit que l’ensemble est sérieux, bien construit et écrit. Finalement pas de ton ni très décalé ni faussement générationnel. Quelques expressions ou rubriques décalées (« que boire avec son plan Q ? » par exemple) mais surtout des accroches et des titres punchy, une maquette lisible et des illustrations bien pensées. Rien de révolutionnaire donc, mais un exercice réussi bien qu’il fût, de l’aveu de son auteure, « difficile car très différent de mon quotidien sur les réseaux sociaux. J’ai plus l’habitude de faire des vidéos que ce travail de synthèse et d’écriture ». 6 mois de labeur plus tard, l’ouvrage vient d’être publié et est disponible au prix de 19,95€.