La Cave de Tain ne se repose pas sur la renommée des appellations sur lesquelles elle produit des cuvées, pas plus que sur sa longue histoire de 85 ans, mais mise sur une ouverture à tous les publics, professionnels comme particuliers, grâce à un dynamisme à toute épreuve.

Road Tour pour faire découvrir les secrets des différents terroirs de l’Hermitage avec le sommelier David Quillin ; présence sur les salons incontournables (Vinisud, Prowein) ; offre œnotouristique sur les appellations produites par la Cave ; journée d’anniversaire mémorable le 16 juin, pour fêter les 85 ans de la Cave, avec un repas pris les pieds dans le vide, à 40 mètres au-dessus de la colline de l’Hermitage : le programme est chargé en 2018 pour la Cave de Tain.

L’étape lyonnaise du Road Tour a pris ses quartiers le 26 février dernier au L&J Winery, dans le 6è arrondissement, lieu d’événementiel dédié au vin et cofondé par quatre associés œuvrant déjà dans le monde du vin : Laurent Courtial, Jeanne Perron, Tristan Ringenbach et Marie-Delphine Rimaud).

Fondée par Louis Gambert de Loche en 1933, propriétaire en Hermitage, la Cave possède aujourd’hui 22 hectares en nom propre, dont 5 pour la production des blancs, sur une appellation de 137 hectares, se partageant majoritairement entre Michel Chapoutier (un peu plus de 30 hectares), Paul Jaboulet Aîné (21 hectares), et Jean-Louis Chave (13 hectares environ).

L’Hermitage doit sa célébrité à sa composition géologique, complexe et diversifiée, se révélant capable de produire des vins de profils différents, mais toujours d’une grande qualité (dont s’était totalement épris Alexandre Dumas, entre autres célébrités l’ayant consacré comme meilleur vin).

Les lieux-dits sont nombreux, à l’image des sols qui les composent, et la mythique colline peut se diviser en trois parties.
L’est abrite les terroirs des blancs, majoritairement sur des argiles et du loess.
La partie centrale de la colline est elle-même divisée en deux parties : le bas sur le lieu-dit « Les Greffieux », et le haut avec le célèbre « Méal », au sol composé de calcaire, de silice et de galets roulés, produisant des vins charnus, conjuguant puissance et velouté.
Les deux cuvées présentées par la Cave de Tain sur le Méal, l’une la plus à l’est du lieu-dit (« Méal La croix »), et l’autre plus au couchant (« Méal »), toutes deux en 2015, illustrent non seulement les qualités du Méal, mais également l’importance de la situation des vignes : « La croix » se révèle nettement tendue, avec une structure droite et serrée, tandis que « Le Méal », à l’ouest, présente une rondeur chaleureuse évidente.
Les deux ont en commun leur trame aromatique, reposant notamment sur les fruits noirs et le poivre, (avec un boisé un peu plus présent côté « Méal), et une grande fraîcheur malgré le millésime, qui s’étire du premier nez à la finale.
Enfin, la partie ouest « les Bessards » de la colline abritent des terroirs plus granitiques, très pentus, sur lesquels les syrahs s’expriment sur la concentration, avec des pointes épicées plus prononcées, et souvent avec un potentiel de garde important. Plus on se rapproche de la célèbre chapelle, en haut de la colline, et plus les vins se caractérisent par leur minéralité et leur concentration.
La cuvée « Hermite » de la Cave de Tain en est un parfait exemple : toujours sur le millésime 2015, le vin révèle des fruits noirs et des épices purs et droits, et une minéralité particulièrement présente en finale, donnant à cette cuvée tension et élégance.

Au-delà des vins, la Cave ne manque pas de ressources pour vous faire découvrir les richesses de la Région. Productrice également de Cornas, Crozes-Hermitage (et de Saint-Péray), elle crée son pôle œnotouristique « Terres de Syrah » en partenariat avec Marie-Josée Faure, « Les sens’ciel » à Tournon).

Les dégustations se font ludiques, autour de balades en sapine, ou en buggy, gyropode ou simplement à pieds, aux côtés des traditionnelles visites de cave, ou des mariages entre le zen et le vin, soit lors d’une journée zen (où les dégustations d’harmonisent avec une séance de coaching zen et la découverte du vignoble), ou encore entre le zen et la gastronomie (où massage, dîner bistronomique, dégustation et découverte du vignoble se conjuguent).

Cave de Tain
22 Route de Larnage, 26600 Tain-l’Hermitage
www.cavedetain.com