Inauguré en juin 2018, le restaurant Lalique (1 macaron Michelin) vient d’ouvrir la Terrasse de Lafaurie, une terrasse éphémère dans la cour du château, sous la baguette du chef Alejandro Moyo, collaborateur du chef étoilé Jérôme Schilling.

Le principe est de proposer une cuisine du monde, autour du gril. Pas de carte mais un menu resserré, bien étudié, type brasserie, avec un choix sur 2 entrées, 2 plats (1 poisson ou une viande), et 2 desserts. Vous pouvez prendre l’entrée/plat (35 €), ou plat/dessert (27€), ou bien entrée/plat/dessert (42€). Les plats sont grillés en terrasse, sur le perron d’une entrée menant aux cuisines que le client ne peut perdre de vue, avec une mise en scène sobre mais qui participe à l’ambiance décontractée. Le poisson est grillé à la plancha et la viande sur le barbecue alimenté par des sarments de vigne, l’un et l’autre étant accompagné d’une sauce assez élaborée. Si le menu ne vous convient pas ou si vous êtes tenté tout simplement par les spécialités, vous trouverez votre bonheur dans les suggestions du jour. Le menu de la Terrasse de Lafaurie change tous les dix jours. Les vieilles pierres restaurées assure un cadre plaisant. La cour est aménagée selon un damier alternant pelouse et nouveau dallage sur lequel les tables sont installées. Réservation fortement conseillée.

Une cave merveilleuse

Pour les vins, nous sommes bien sûr dans le pays du Sauternes mais il n’y aura aucune incitation particulière de la part du sommelier pour que vous en buviez. Vous pourrez aussi essayer un des cocktails à base de Sauternes de Nina, la barmaid de l’hôtel. L’expresso Peyraguey est assez surprenant et Nina vous expliquera comment elle fait sa liqueur de Sauternes mais aussi sa liqueur maison de café. Et si certains ont pu craindre que le Sauternes se compromettait en s’essayant à la mixologie, vous repartirez convaincu qu’il a sa place dans les cocktails et qu’il n’a pas perdu son âme. Sachez aussi que le restaurant propose 5 millésimes de Sauternes à boire au verre. Et que dire de la splendide cave du restaurant, tenue par Adrien Gascio, sous la direction de Romain Iltis, de la Villa René Lalique en Alsace, Meilleur Sommelier de France en 2012 puis Meilleur ouvrier de France en 2015. Celle-ci propose, dans les nouvelles caves creusées sous le château, pas moins de 50 000 bouteilles. Parmi les références disponibles, certaines sont de la collection particulière de Silvio Denz et sont sur la carte des vins. Il y a donc toutes les chances pour que vous trouviez votre bonheur, que ce soit sur une appellation ou sur un millésime. La carte des vins a été récompensée trois fois par Terre de Vins (trophées « Le tour des cartes »), mais également par Wine Spectator.

Des évènements aussi

Une autre caractéristique de Lafaurie Peyraguey, c’est de proposer fréquemment des évènements à thème. Sur le principe du diner à 4 mains il y aura :
– Le 4 juillet avec Alan Geaam, un cuisinier d’origine libanaise, au parcours stupéfiant et peu banal, self made man. Alan Geaam possède deux restaurants : l’auberge Nicolas Flamen et un restaurant éponyme « AG » qui a reçu en 2018 un macaron Michelin.
– Thierry Marx, probablement fin août / début septembre : ancien Chef au relais et château Cordeillan-Bages à Pauillac : 1 étoile au Michelin en 1996 puis une deuxième en 1999. Élu « Cuisinier de l’année » en 2006 par Gault & Millau. Depuis avril 2010, il est à la tête de la restauration du Mandarin Oriental à Paris. En 2016, il est sélectionné par le CNRS pour élaborer tous les plats qui seront consommés par l’astronaute Thomas Pesquet au cours de sa mission spatiale. Et en 2018, il reprend avec Frédéric Anton, le restaurant le Jules Verne au deuxième étage de la Tour Eiffel.
– Un diner au milieu des vignes, fin septembre.
– Christophe Bacquié, chef du restaurant 3 macarons Michelin hôtel & Spa du Castelet (date non connue à ce jour)

Suivez l’agenda de Lafaurie Peyraguey.
https://www.lafauriepeyragueylalique.com/
Château Lafaurie Peyraguey
Lieu dit Peyraguey
05 56 76 60 54