Ci-dessus : Château de Pommard.
Ci-dessus : Château de Pommard.

La troisième édition des Trophées de l’Œnotourisme, organisée par Terre de Vins et Atout France, vient de dévoiler la liste de ses 100 finalistes, répartis en neuf catégories. Pour les membres du jury de cette édition forcément spéciale, l’heure est plus que jamais au soutien de la filière œnotouristique.

SUIVEZ CE LIEN POUR DÉCOUVRIR LE TOP 100 DES TROPHÉES DE L’ŒNOTOURISME

Le hors-série Œnotourisme de Terre de Vins sera dans les kiosques le 9 juin 2021.

C’est dans un contexte évidemment troublé par la pandémie de Covid-19 que s’est tenu le travail de sélection opéré par le jury de cette troisième édition des Trophées de l’Œnotourisme. 320 dossiers ont été reçus entre août et octobre 2020. Après les 100 finalistes, le palmarès (or, argent et bronze dans chacune des 9 catégories) sera dévoilé le 3 juin prochain. « Le lien n’est pas rompu”, souligne Rodolphe Wartel, directeur général de Terre de vins. “Au vu du contexte, on s’attendait à recevoir beaucoup moins de candidatures que les années précédentes mais nous en avons quand même épluché 320 en deux mois, ce qui démontre un véritable intérêt pour le sujet”.

Malgré une année 2020 difficile et une année 2021 incertaine, cette 3ème édition permet de dresser le constat d’une plus grande diversité de dossiers proposés, entre grandes maisons de prestige, domaines familiaux, petits et grands châteaux, coopératives. Selon une étude du Comité de filière touristique de Atout France publiée en septembre 2020, la France résiste mieux que ses homologues italien et espagnol aux dommages collatéraux de la crise sanitaire. La destination France redevient majoritaire.
Les Français se sont massivement tournés vers le tourisme hexagonal à l’été 2020. 53% d’entre eux sont partis en vacances cet été (contre 71% en 2019) mais 94% d’entre eux ont choisi une destination hexagonale. Les touristes belges, néerlandais et suisses sont restés fidèles aux vacances sur le sol français. Ce qui a relativement compensé la baisse des touristes anglais, italiens et espagnols et l’absence des touristes extra-européens.

Les comportements ont également été modifiés avec une fréquentation de proximité accrue en provenance des territoires limitrophes voire du département, pour des séjours plus courts et des réservations de dernière minute. Les locations de vacances (appartements, gîtes, chambres d’hôtes etc…) ont été plébiscités au détriment de l’hôtellerie. Les activités de plein air sont également en forte hausse.

Les membres du jury et représentants des partenaires de ces Trophées de l’Œnotourisme ont salué la qualité des candidatures et l’importance d’accompagner le rebond à venir.

Pour Martin Lhuillier, Responsable du Pôle Œnotourisme de Atout France, « cette troisième édition des Trophées de l’Œnotourisme qu’Atout France coproduit aux côtés de Terre de Vins et du Crédit Agricole S.A. est la preuve que l’œnotourisme français est extrêmement dynamique et ce malgré la période inédite que nous traversons. Aujourd’hui encore plus qu’hier, il est primordial de valoriser l’offre œnotouristique française et c’est précisément pour cette raison que le Pôle œnotourisme d’Atout France est engagé dans les Trophées de l’œnotourisme qui participent à notre stratégie de stimulation de la demande mais également de structuration et d’observation de l’offre. »

Pour Brigitte Bloch (Comité régional du tourisme d’Aquitaine, Vice-Présidente du Conseil supérieur de l’Œnotourisme et du pôle Œnotourisme de Atout France), « cette 3ème édition des trophées de l’œnotourisme montre que l’offre française poursuit sa professionnalisation. Lors de cette réunion du jury, nous avons étudié de belles candidatures, notamment sur deux sujets importants pour répondre aux attentes des visiteurs, les produits pour les familles ou les visites tournées vers les démarches environnementales. Durant la crise que nous traversons, nous avons aussi constaté à quel point l’œnotourisme a su innover pour s’adapter aux difficiles conditions actuelles, ce qui nous donne de la confiance en l’avenir. »

Régis Glorieux, Président-Fondateur de Vatel Bordeaux, souligne : “les Trophées de l’Œnotourisme est une initiative concrète qui s’inscrit dans la réalité du terrain, en complément de Atout France qui a une vision plus administrative. L’avantage est qu’ils ont une dimension nationale et qu’ils fédèrent les initiatives d’exploitations de toutes tailles. Ce melting-pot est particulièrement intéressant. Nous somme partenaire de ces Trophées depuis déjà 3 ans d’abord parce que via notre MBA de management en vins et spiritueux, nous accueillons de nombreux étudiants qui font des stages dans l’œnotourisme en Bordelais mais également dans toutes les régions. Ce partenariat participe également à notre référentiel et à nos formations globales en confortant notre image de sérieux et en favorisant les contacts avec les professionnels de tous les vignobles pour trouver stages et jobs à nos étudiants issus de 52 nationalités.”

Enfin, Jérôme Buguet ‘Direction de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Crédit Agricole), s’enthousiasme de sa présence parmi les membres du jury : « De par sa connaissance du secteur viticole et son rôle historique d’accompagnement des professionnels et des entreprises au sein des territoires , le Crédit Agricole est très présent auprès de tous les acteurs de la filière pour les accompagner dans la réalisation de leurs différents projets.Depuis plusieurs années, le Crédit Agricole participe activement au développement de la filière œnotourisme en France car cette activité touristique devient un véritable relai de croissance pour de nombreux domaines viticoles en faisant émerger l’association d’un savoir-faire mondialement reconnu avec la mise en valeur des territoires. Le nombre croissant de dossiers mais aussi la qualité de ces derniers présentés pour les Trophées de l’Œnotourisme démontrent la très belle dynamique que le Crédit Agricole souhaite promouvoir. »