D. Bazas, G. Viennois et T. Bellicaud ©F. Hermine
D. Bazas, G. Viennois et T. Bellicaud ©F. Hermine

Le Domaine Laroche fort déjà d’une belle gamme de chardonnay en Chablis vient de lancer en Vin de France un nouveau chardonnay qui vient du sud.

Depuis 2014, le domaine Laroche de Chablis (groupe AdVini) a lancé à l’initiative de son directeur général Thierry Bellicaud un partenariat avec le musée d’Orsay de Paris. Ce mécénat permet d’accueillir en visites privées à l’Orangerie les clients du domaine bourguignon et de la Maison Champy, la plus vieille maison de négoce de Beaune rachetée par le groupe en 2016. Forte d’une équipe fidèle avec un maître de chai entré dans la maison il y a 40 ans, José Ramalho, et d’un directeur technique, Dimitri Bazas à ce poste depuis plus de 20 ans, l’entreprise a même décroché en 2020 le label Entreprise du Patrimoine Vivant devenant ainsi la première maison de Bourgogne à l’obtenir.

©F. Hermine

Après une immersion dans les Nymphéas de Monet et les tableaux floraux de Caillebotte, une dégustation dans les salons privé du Musée d’Orsay permettait de retrouver les effluves florales dans les verres. Grégory Viennois, directeur technique de Laroche en a profité pour présenter la nouvelle cuvée de la Maison, un chardonnay 2021. Il a été déclaré en Vin de France car est issu majoritairement du terroir de Limoux « même si il peut y entrer des raisins de la Vallée de l’Orb au nord de l’Hérault, où le groupe a déjà un pied avec le Mas La Chevalière, précise Grégory Viennois. Nous avons concentré notre approvisionnement sur ce terroir froid limouxin propice au chardonnay et qui a déjà l’habitude des vendanges manuelles, mais nous n’excluons pas d’autres provenances ». « Il s’agissait aussi de bouger les repères et de casser les codes sans télescoper les autres vins de la gamme », précise Thierry Bellicaud. Ce chardonnay Réserve a été vendangé de nuit à la main, vinifié sur lies et élevée pour 20 % en barriques et demi-muids six mois avant une homogénéisation en cuve inox. Il est clairement sous influence bourguignonne et même chablisienne avec un chardonnay floral, sur la rondeur et des arômes de chèvrefeuille, de fruits blancs, d’amandes et de noisettes grillées (11,50€). Il rejoint ainsi la gamme de blancs en Chablis (Saint Martin et Vieille Voye), Chablis Premiers Crus (Les Vaudevey, Les Vaillons, Les Montmains, Les Beauroys,Côte de Léchet, Les Vaucoupins, Les Fourneaux, Mont de Milieu,Montée de Tonnerre, les Fourchaumes) et Chabllis Grands Crus (Les Bougerots,Le Clos, Les Blanchots, cru de prédilection de la maison avec également La Réserve de L’Obédience).