Jean Paux-Rosset et Sébastien Pla
Jean Paux-Rosset et Sébastien Pla

Au pied du château de Peyrepertuse et face au château de Quéribus, le premier vin cathare est en train de voir le jour. Sera-t-il un vin parfait ? Réponse début juillet avec le début des dégustations.

À 350 mètre d’altitudes, les vignes du domaine du château de Peyrepertuse couvrent neuf hectares de grenache, carignan, syrah et… une parcelle de 50 ares de merlot. La fraîcheur conférée par l’altitude des Hautes-Corbières permet à ce cépage atlantique d’atteindre une juste maturité et d’afficher une expression ensoleillée mais pas confiturée (à tester pour s’en convaincre : la cuvée du Curé de Cucugnan, en IGP Cucugnan, signée par la cave des Terroirs du Vertige au rapport qualité-prix exceptionnel).

Tout près de Cucugnan, le domaine du château de Peyrepertuse est le fruit des efforts conjoints de Sébastien Pla, fier Duilhacois très engagé pour sa commune et le développement touristique de l’Aude et de la région Occitanie, Jean Paux-Rosset, propriétaire du château de la Négly à La Clape, et de l’emblématique œnologue Claude Gros.

La cuvée cathare sera-t-elle parfaite ? En tous cas, elle a été élaborée avec le plus grand soin, avec l’exigence que pratique Jean Paux-Rosset pour créer à la Négly ses fabuleuses Portes du Ciel. « On a profité des amplitudes thermiques pour pousser les maturités tout en gardant de la fraîcheur et, à partir de là, vendanges manuelles, double tri et vinification soigneuses », résume Sébastien Pla.

Une partie de la vendange est encore en barriques, mais celle qui n’a pas vu le bois sera mise en bouteille début juillet. Le nom de la cuvée est encore sous le sceau du secret. Il fait bien sûr référence à la vertigineuse forteresse de Peyreperuse et, s’il vous faut un autre indice, c’est le titre d’un roman d’Antoine de Saint-Exupéry. Nous n’en dirons pas plus, histoire à suivre !