Ce sont les hérauts du vin au restaurant en France. Alors que la 2ème édition du concours Tour des cartes commence, voici les 10 plus belles cartes primées l’année dernière. Aujourd’hui : Prix de l’offre internationale, remis par Vinexpo.

Thomas et Anne Cabrol, propriétaires, se souviennent: « L’aventure du N°5 Wine Bar a débuté l’été 2013 autour d’un constat. Sans être dans une grande région viticole, Toulouse bénéficie de l’effet Airbus : la ville est cosmopolite, ultra dynamique, c’est un bon terreau parce qu’il y a beaucoup d’étrangers ouverts à la découverte bien que paradoxalement, Toulouse était un no man’s land côté offre de vins, notamment étrangers. Cette mauvaise réputation de l’offre internationale remonte aux années 90, où les consommateurs français ont pu déguster certains vins chiliens, argentins ultra bodybuildés, avec beaucoup d’extraction. Mais il n’y a pas que le terroir français qui est béni des dieux ! On trouve partout dans le monde des terroirs magnifiques et des vins exceptionnels, frais, digestes, avec de beaux amers, de l’acidité, etc. Parce qu’on avait cet esprit de curiosité et des habitudes bourlingueuses, avec mon épouse Anne, on a voulu « photographier » cette diversité en créant un lieu de vie autour du vin qui s’autorise toutes les audaces dans sa sélection. On a pu le faire, parce qu’on avait la puissance financière (Thomas Cabrol est le fondateur de Prodégustation, N°1 en France des cours d’œnologie racheté en 2015 par My Vitibox, NDLR) pour constituer un stock et acquérir une cave voûtée en centre-ville pour nos vins. Aujourd’hui, nous avons 3200 références dont 1000 vins étrangers et 20 pays représentés, l’idée étant d’offrir la plus grande amplitude de découverte grâce aux vins au verre (300 références proposées pour une moyenne entre 3 et 10 € le verre). On peut ainsi déguster une sélection de vieux millésimes (47, 61, 66, 75, 82, 89, 2000), le plus vieux vin au verre du monde – un Madère de 1675 repêché au large des côtes hollandaises (7000 € le verre) -, voyager avec des vins de Tasmanie, de Croatie, d’Italie, d’Autriche, d’Angleterre, découvrir aussi les grands crus (Romanée Conti, Pétrus, etc.) et les petits domaines français qui montent. Les consommateurs sont d’une curiosité incroyable, ils veulent vivre une expérience de dégustation et entendre des histoires : découvrir un vin libanais vinifié sous les bombes, en 1979 ou en 1985, ou le travail d’un vigneron grec qui réintroduit un cépage oublié, c’est un voyage dont on sort forcément grandi. »

Portrait publié dans “Terre de Vins” n°46.

Si vous souhaitez vous aussi participer au concours, cliquez ici.

Le Tour des cartes est un concours gratuit grâce au concours de partenaires qui s’engagent à nos côtés pour promouvoir les belles cartes de vin en restaurant : CIVB (Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux) ; France Boissons ; Vinexpo ; Vins de Pays d’Oc IGP.