(Crédit Famille Piffaut Vins et Domaines)
(Crédit Famille Piffaut Vins et Domaines)

Cette nouvelle entité juridique chapeautera l’ensemble des propriétés de la famille Piffaut : Veuve Ambal, n°1 des crémants de Bourgogne, mais également les maisons André Delorme et Prosper Maufoux, le château de Saint-Aubin et Rivarose. Un nouveau nom en phase avec les ambitions du groupe.

« Ce changement est une nouvelle signature groupe, qui s’adresse essentiellement à nos partenaires commerciaux. Nous n’envisageons pas de signer des cuvées au nom de famille Piffaut », tempère Aurélien Piffaut, qui prépare la succession à la tête du groupe familial aux côtés de son père Éric. Mais l’ambition est là : donner une identité forte à une maison qui pèse en Bourgogne.

Avec 280 hectares en propriété, la famille est aujourd’hui l’un des principaux propriétaires-récoltants de la région. Principalement grâce à Veuve Ambal, plus gros producteur de crémants de Bourgogne (8 millions de cols par an). Le fleuron historique du groupe, incontournable en grande distribution, ne passe pas inaperçu depuis l’autoroute A6, à hauteur de Beaune.

Un projet œnotouristique à Saint-Aubin

Mais le groupe se diversifie chaque jour davantage, et veut le faire savoir. Avec « Famille Piffaut Vins et domaines », l’idée est de mettre sur un même pied le crémant et les activités plus récentes. Maison André Delorme à Rully (acquisition en 2005), Maison Prosper Maufoux à Santenay (2010), Château de Saint-Aubin (2015) : le groupe produit aussi les plus belles appellations de Bourgogne en vins tranquilles. Sans oublier la touche méridionale apportée par Rivarose, producteur d’effervescents à Salon-de-Provence.

Un ensemble appelé à se développer. Sans précipitation. « L’objectif à long terme sera de s’étoffer et de se diversifier, tout en restant dans l’univers du vin », confie Aurélien Piffaut. « Mais nous ne sommes pas dans une course à la surface viticole. Dans l’absolu, l’idée est déjà d’absorber les dernières acquisitions ». Principalement le Château de Saint-Aubin, qui développe une offre œnotouristique pour le printemps prochain, avec visites, dégustations et parcours dans le vignoble.