Tant de talents dans un même lieu… Par où donc commencer ? « Terre de Vins » vous guide en vous présentant chacune des propriétés de la première Vinexpérience, ce lundi 15 juin à Bordeaux. N’attendez plus pour réserver, places limitées !

SUIVEZ CE LIEN POUR RÉSERVER VOS PLACES A LA VINEXPERIENCE DES « INCLASSABLES »

Ils vous attendent sur le toit de la Banque Populaire, face à la Garonne, ce lundi de 18h à 21h30. « Ils », ce sont les « Inclassables », ces propriétés bordelaises de grande classe sans classement, présentes à la toute première « Vinexpérience » de la semaine.

Pour que vous soyez prêts à découvrir ces talents, « Terre de Vins » dresse à votre attention un portrait de famille en quatre branches :  les stars », « les valeurs sûres », « les pépites », « les découvertes ». Ne soyez pas timides, venez donc assister aux présentations !

Les stars

Fruit d’une longue tradition, incontournables sur leur appellation, ces stars se sont forgé une réputation bien ancrée de vins de grande qualité. N’hésitez pas, venez les goûter !

Château d’Agassac – Haut Médoc Digne des contes de fées, avec ses deux tours et son lac, ce château produit des vins de référence. « Résolument tourné vers l’avenir,  D’Agassac est aujourd’hui l’un des vins les mieux notés et les plus primés du Haut-Médoc. » Sa gamme se décline avec des « produits différents adaptés à chaque moment de convivialité et d’hédonisme. »

Château Lanessan – Haut-Médoc Huit générations de la famille Bouteiller se sont succédé depuis le 18e siècle. Les 45 hectares de vignes se situent sur la commune de Cussac-Fort-Médoc, limitrophe de Saint-Julien. La philosophie du domaine ? « Rester fidèle à notre beau terroir tout en s’adaptant aux attentes du consommateur. Faire nos vins en pensant toujours au plaisir de celui qui va les boire. »

Château Sociando Mallet – Haut Médoc
« Ni classé, ni bourgeois… Sociando-Mallet, tout simplement. » Un slogan qui colle à merveille à la thématique des « Inclassables ». Et une indépendance chère à à Jean Gautreau, lui qui a amené avec passion la propriété acquise en 1969 à son niveau actuel. 46 ans plus tard, après des investissements dans tous les secteurs, les vins de la propriété de Saint-Seurin de Cadourne sont des incontournables du Médoc.

Château Siran – Margaux « Un Grand Vin naît de la rencontre magique entre un terroir, un climat et des hommes. » Situé au sud de la prestigieuse appellation Margaux, ce château appartient à la même famille depuis plus de 150 ans. Le Château Siran dispose d’un terroir d’exception. Les 36 ha sont répartis entre les appellations Margaux, Bordeaux Supérieur et Haut-Médoc, richesse propice à l’élaboration de vins délicats, fins et gourmands.

Cygne de Fonréaud (blanc) – Bordeaux Venez découvrir un vin blanc produit à partir de vignes médocaines, entre Listrac et Moulis. Le « Cygne de Fonréaud » tire son nom de l’emblème de la famille qui construisit le château jadis. Sur le toit du Médoc, les cépages sont cultivés avec le soin et la minutie apportés à la culture d’un jardin. Un bel équilibre pour cette cuvée où la fraîcheur de la muscadelle adoucit l’exubérance du sauvignon, équilibrés par la rondeur du sémillon.

Les valeurs sûres

Des propriétaires emblématiques avec de la passion et de l’ambition ont fait de chacune de ces propriétés des trésors de leur appellation. A découvrir avec délectation!

Château Charmail – Médoc Ce cru bourgeois est un habitué des dégustations « Terre de Vins ». Depuis 2008, Bernard d’Halluin, « Ch’ti élevé au Bordeaux », a mis tout son investissement au service de la propriété. Amélioration à la vigne et au chai, présence à de nombreuses dégustations… des efforts payants puisque Robert Parker a décrit Charmail comme un cru bourgeois qui « s’impose comme l’une des stars du Haut Médoc ».

Château De Côme – Saint Estèphe Autrefois propriété de la famille patricienne de Saint-Estèphe, le domaine est acquis en 1997 par Le Baron Maurice Velge, homme d’affaires dans le secteur maritime. A partir des 2ha de départ, il acquiert des parcelles issues des meilleurs terroirs de Saint-Estèphe, pour arriver aujourd’hui à 7ha. Le Château de Côme produit un vin soyeux d’une grande subtilité, aux tanins fondus et équilibrés, axé sur le fruit et la noblesse, de très bonne longueur en bouche, « à la fois le plus Saint-Julien et le plus féminin des Saint-Estèphe. »

Château Ormes de Pez – Saint Estèphe Acquis en 1940 par Jean-Charles Cazes, en même temps que le château Lynch-Bages, la propriété est située au nord de la commune de Saint-Estèphe. Le terroir est typique du Médoc, avec les 4 cépages bordelais, cabernet sauvignon, merlot, cabernet franc et petit verdot. Ormes de Pez produit des vins de plaisir et gourmandise, alliant fruit, rondeur et élégance, puissants mais harmonieux.

Vieux Château Gaubert – Graves Cette belle propriété acquise en 1988 par Dominique Haverlan (ex-président du syndicat viticole des Graves), produit les deux couleurs des Graves. Les vignes comptent 20 ha de raisin rouge et 6 ha de blanc, disséminées sur toute la commune de Portets. Les vins rouges, à la profondeur corsée sont une des bonnes affaires de l’appellation. Les blancs sont fruités, avec une jolie salinité.

Château De Sales – Pomerol Plus grande propriété de l’AOC Pomerol, le château de Sales appartient à la même famille depuis plus de cinq siècles. Ses 47, 5 ha de vignes sont conduits en culture raisonnée. Les vins de la propriété sont ronds, sur le fruit, avec une belle structure. Un joyaux de cette appellation de la rive droite !

Les pépites

Telles des pierres précieuse, ces pépites méritent d’être mises en lumière. Souvent moins connues que leurs illustres voisins, ces propriétés conservent le charme de la confidentialité. Et ne manquent pas d’atouts. Au rang de ceux-ci notamment, un rapport-qualité prix-plaisir des plus convaincants !

Château de Léognan – Pessac Léognan Philippe et Chantal Miecaze ont acquis cette propriété en 2007. A seulement 15km de Bordeaux, ce vignoble, qui joue la carte de l’oenotourisme, est chargé d’histoire : « 70 hectares, dont 6 plantés sur des terres qui appartenaient à des moines au XVIIe siècle, des terres embellies d’une chapelle jamais déconsacrée, des terres cultivées pendant vingt ans par Olivier Bernard, du Domaine de Chevalier, qui en avait le fermage… » et des vins à venir découvrir sans attendre.

Château Roche Lalande – Pessac-Léognan Ce château est acquis en 2003 par José et Brigitte Rodrigues-Lalande, œnologue et expert comptable, déjà propriétaires du renommé Château de Castres. L’encépagement (18 ha), est revu pour obtenir une palette remarquable d’arômes, de structure et de profondeur pour créer des vins de caractère. Des vins alliant structure, finesse, fruit et rondeur, combinant innovation et héritage de cette prestigieuse appellation de Pessac-Léognan.

Château de Respide – Graves Le domaine est l’un des plus vieux châteaux viticoles de l’appellation Graves. Les vins de la propriété sont une alliance entre une perpétuelle recherche de modernité et tradition. « Ils expriment la minéralité et la richesse de notre terroir. Les arômes de nos cépages traditionnels sont mis en valeur avec souplesse et gourmandise, sans jamais effacer la personnalité nos vins. »

Château Marsau – Francs Côtes de Bordeaux « Si les grands terroirs se trouvent principalement dans les appellations les plus prestigieuses, ils existent également, tout aussi grands, mais plus dispersés et difficiles à localiser, dans d’autres appellations de Bordeaux. A l’image du vignoble de Château Marsau. » A quelques kilomètres à l’est de Saint-Emilion, près du village historique de Francs, les 13 ha de vignes de Château Marsau, uniquement du merlot, occupent l’un des points les plus hauts de l’appellation Francs Côtes de Bordeaux. Ses vins allient fraîcheur, belle concentration, fruit et souplesse.

Château Pipeau – Saint Emilion Depuis trois générations, les Mestreguilhem prennent soin de ce vignoble d’une trentaine d’hectares, doté d’excellents terroirs argilo-calcaires, sablo-siliceux et graveleux. La force de Château Pipeau est d’offrir la permanence d’un style, d’un caractère. Un fruité expressif, une opulence aromatique une bouche ronde, longue, soyeuse avec en finale l’arôme du fruit. Agréable dès les premières années, il est doté du potentiel de garde d’un grand Saint-Emilion.

Château Lyonnat – Lussac Saint Emilion Avec ses 52ha, le château est une des plus anciennes propriétés de l’AOC. Depuis le millésime 2008, Hubert de Bouard, assiste Gérard et Brigitte Milhade  dans l’élaboration et le suivi des vins produits sur l’exploitation. La propriété produit trois vins assemblés avec une forte dominante merlot, sur le fruit, ronds, puissants mais souples et élégants.

Château Le Caillou – Pomerol Depuis 1975 la famille Giraud possède cette propriété avec ses 7 ha de vignes sur le plateau de Pomerol. Avec des rendements modérés, une sélection attentive et une vinification soignée, Merlot et Cabernet Franc apportent à la fois rondeur et puissance, structure et complexité aux vins de la propriété.

Château Haut Chaigneau – Lalande de Pomerol Sur la commune de Néac, à la croisée de Saint-Emilion et Pomerol, le Château Haut-Chaigneau déploie ses 20 hectares. Propriété de la famille Chatonnet, il est devenu l’un des fleurons de l’appellation Lalande de Pomerol. La qualité de ses terroirs, l’équilibre de l’encépagement et un savoir-faire unique permettent de produire des vins souples et élégants, régulièrement primés.

Les découvertes

Vous ne les connaissez pas encore ? L’occasion est parfaite pour venir découvrir ces propriétés et leurs vins, racontés par leurs propriétaires! Des talents qui déploient toute l’étendue de leur savoir-faire, avec des rapports prix-plaisir imbattables.

Ronan by Clinet – Bordeaux Anciennement « Château Ronan », Ronan by Clinet est vinifié par la même équipe que celle de la célèbre propriété de Pomerol. Lors de la reprise du domaine en 1999, la famille Laborde  décide de proposer un Bordeaux Supérieur de grande qualité. Un vin 100 % Merlot élégant, gourmand et accessible.

Leroy Beauval – Bordeaux Propriété située à Saint-Sulpice et Cameyrac, acquise en 2011 par Stéphanie Leroy, jusque là négligée, cette exploitation est peu à peu redressée avec soin, pour tirer le meilleur de ses terroirs proches de ceux de Castillon. Encépagement repensé, culture en lutte raisonnée… tout est mis en œuvre pour « produire un excellent vin qui saura séduire les amateurs du monde entier »

Château Mauvesin Barton – Moulis Déjà propriétaires de deux grands crus classés à Saint-Julien, Michel Sartorius et son épouse ont acquis la propriété en 2011. 200 hectares d’un seul tenant dont 46 ha de vignes en Moulis et 6 ha en Haut-Médoc.  « Tout en respectant la typicité du terroir de Moulis, le Château Mauvesin Barton produit un vin élégant et structuré. Sa vocation est de se situer parmi les meilleurs vins de son appellation. »

Château Grand Maison – Côte de Bourg Tels les trois mousquetaires du vin, François Tailliez, Hervé Romat et Jean Mallet dirigent cette propriété. Des terres d’une seule unité de 6, 50 ha qui, situées à 80 mètres d’altitude, dominent la Dordogne et bénéficient d’un micro-climat. Les vins sont riches et complexe, élégants, pour un prix plus que raisonnable.

Laura Bernaulte