(photo JM Brouard)
(photo JM Brouard)

Il y a quelques jours se tenait à Paris la troisième édition du salon les Vinissimes organisé par Nicolas. Un événement de prestige qui a réuni cette année encore un ensemble exceptionnel de propriétés.

Si vous n’y étiez pas, rassurez-vous. Lionel Manteau, directeur pôle client chez Nicolas nous l’a confié. Il y aura bien une 4ème édition l’an prochain ! Il faut dire que les Vinissimes ont réussi le tour de force de s’imposer en seulement 3 ans comme l’un des événements viticoles incontournables à destination du grand public. Certainement par l’approche unique qui a été développée, celle de permettre aux amateurs de rencontrer les responsables des plus grandes propriétés, de déguster leurs vins mais aussi de profiter de tarifs spéciaux pour acheter ces bouteilles pendant le salon (et beaucoup d’autres non proposées à la dégustation). Le tout avec deux espaces différents. Le premier, celui des « grands vins » réunissait de très beaux domaines bordelais (château Durfort-Vivens, château Canon, château Rauzan-Ségla, château Pontet-Canet…), bourguignons (notamment le domaine des Lambrays, le domaine Geantet-Pansiot, la chablisienne) mais aussi champenois (Bollinger, Bruno Paillard…). Un droit d’entrée plus élevé (240€ à 300€ contre 120€ à 150€) donnait, pour sa part, accès aux « vins de légende » où étaient réunis les propriétés les plus mythiques. Quelques exemples : château Margaux, château Lafite-Rothschild, château Figeac, château Haut-Brion, domaine François Raveneau, domaine Serge Dagueneau et filles ou bien encore Sassicaia et Gaja en Italie. De quoi faire tourner la tête du plus blasé des dégustateurs ! Mais sans (trop) se ruiner car le prix d’entrée était remboursé si les visiteurs passaient une commande supérieure ou égale au montant du billet.

Une édition très réussie

L’histoire de Nicolas, créée en 1822, est presque bicentenaire. Son réseau de caves est aujourd’hui le plus vaste de France avec 496 boutiques et propose près de 1500 références. Nombre d’elles sont le fruit de relations longues avec ces prestigieuses propriétés, raison principale pour laquelle elles ont décidé d’être parties prenantes des Vinissimes. Boris Champy, nouveau régisseur du Clos des Lambrays, rappelle ainsi que dès les années 1960, Nicolas achetait des vins de la propriété en fûts. « Ils ont aussi accompagné la sortie des premiers blancs du domaine en 1993. Il est donc logique que nous soyons présents sur cet événement car nous continuons de travailler avec Nicolas qui dispose d’un excellent réseau de distribution ». Cet engouement partagé par toutes les propriétés présentes s’est aussi ressenti parmi les amateurs qui sont venus plus nombreux que l’an passé. « Tous les visiteurs ont passé commande. Nous avons connu une hausse de 20% des ventes » précise Lionel Manteau. Une journée très dynamique dans le cadre magique de la maison des polytechniciens à laquelle était associé, cette année encore, un artiste. Après François Avril, c’était le dessinateur de bande dessinée Nicolas Barral qui a illustré le catalogue de vente avec des images néo-rétro du plus bel effet. Ne reste plus qu’à patienter jusqu’à l’an prochain pour découvrir la nouvelle édition dont Lionel Manteau nous assure qu’elle réservera son lot de surprises !