De gauche a droite Rodolphe Lameyse, Fabrice Rieu, Jacques Gravegeal, Stéphane Zanella, Christophe Bousquet
De gauche a droite Rodolphe Lameyse, Fabrice Rieu, Jacques Gravegeal, Stéphane Zanella, Christophe Bousquet

Ils sont venus, ils sont tous là : présents ou en visio, les présidents des interprofessions des vignobles du Sud-Ouest, du Languedoc, du Roussillon et jusqu’au Rhône, confirment que Wine Paris aura bien lieu du 14 au 16 février, avec pass vaccinal obligatoire à l’entrée et gestes barrière.

Le salon vise 20 000 visiteurs dont un tiers d’étrangers venus des Pays-Bas, de Belgique, d’Allemagne (avec les acheteurs d’Aldi et Metro attendus), du Royaume-Uni, des Etats-Unis (avec le soutien de Business France) et du Canada.

Nos vignerons ont intégré les gestes barrières, les acheteurs nationaux et internationaux ont des carnets de commande à remplir et des contrats à signer maintenant que les stocks ont été vidés par deux ans de pandémie” explique Christophe Bousquet, président du CIVL. “Les grandes maisons du négoce languedocien ont confirmé leur présence et quand l’amont y va, l’aval a tout intérêt à y être. Ne pas tenir Wine Paris en février, à Paris en 2022 serait une erreur historique”, résume Jacques Gravegeal pour Les Vins de Pays d’Oc alors que Philippe Pélaton confirme de son côté la présence des grandes maisons rhodaniennes qui ont elles aussi pris rendez-vous avec leurs clients sur le salon.

Wine Paris est un rendez-vous dédié aux affaires, avant tout, et bien sûr aussi au partage, à l’échange entre vignerons et enfin, à l’image”, explique Stéphane Zanella pour le CIVR, « un salon d’affaires dans le vin pour l’Hémisphère Nord se tient en février quand les vins de la vendange passée sont disponibles à la dégustation. Nous sortons d’une vendange amaigrie par le gel et nous sommes face à une demande importante qui veut sécuriser des volumes en passant commande au plus vite. Ne pas faire ce salon à Paris à ce moment-là serait un très mauvais message à toute la planète vin et les acheteurs qui ne viendront pas à Paris en février savent qu’ils ne trouveront pas ce qu’ils cherchent ailleurs en mai”. “Nous avons un nombre d’exposants en croissance et aucune défection, nos vignerons ont hâte d’y aller”, précise Paul Fabre pour le Sud-Ouest.

La confiance des vignerons et de leurs représentants nous honore et nous oblige”, conclut Rodolphe Lameyse, président de Vinexposium, “A trois semaines de l’évènement, c’est un message très fort. Sur nos 2775 exposants, nous comptons les défections sur les doigts d’une main. Wine Paris a été le dernier salon de l’avant Covid et ouvre le bal des salons du vin de l’après-pandémie. Les gestes barrières, l’obligation vaccinale sont intégrés, l’organisation garantit l’aération optimale des locaux et le nettoyage des verres pour rassurer les acheteurs comme les exposants et se donner tous les moyens d’un beau nouveau départ”.

Toutes les informations sur le salon Wine Paris en lien ici.

Terre de Vins sera également présent dans le Hall 6, numéro de stand : 6JI22.