Qui dit fêtes de fin d’année dit cadeaux, gastronomie, famille, amis… et (surtout) champagne ! Mais évidemment, pas n’importe lesquels. Découvrez chaque lundi certains des champagnes préférés de la rédaction, dégustés à l’aveugle lors de la grande sélection de notre hors-série Champagne, actuellement en kiosques.
Et pour accompagner ces divines bulles, retrouvez également chaque vendredi nos coups de cœur en vins rouges et blancs. Bonnes Fêtes !

Philipponnat – Royale Réserve non dosé Brut nature
36 €
Ce très beau vin repose sur un assemblage de 65% de pinot noir, 30% de chardonnay, 5% de pinot meunier issus en majorité de grands et premiers crus, auquel s’ajoutent 20 à 30% de vins de réserve gérés en solera pour mêler la complexité de vins anciens et la fraîcheur de vins plus jeunes ajoutés chaque année. L’élevage sur lies dure trois ans au lieu des 15 mois requis et apporte un gras de texture et une onctuosité qui font l’équilibre d’un vin que les jurés définissent comme « généreux et structuré en cœur de bouche, tendu sur une arête marquée par de beaux amers qui étirent la finale salivante ».
Sur des ris de veau aux légumes oubliés.

Duntze – Légende Brut Extra-brut
29 €
Dans la collection des Légendes de la maison G.F. Duntze, le brut fait peau neuve. Il s’agissait jusqu’ici d’un 100% pinot meunier. La gamme change et ce brut demeure de son côté en blanc de noirs. La nouvelle version du Brut Légende que nous avons dégustée est à présent un assemblage : 40% pinot noir, 40% pinot meunier et 30% chardonnay. Le jury a relevé son caractère iodé au nez, ses fines notes d’amande fraîche, de poire et de noisette grillée. La bouche est tendue, la bulle intense mais maîtrisée, la finale saline confirme une minéralité prononcée et particulièrement élégante.
Avec des bouchées à la reine.

De Venoge – Cordon Bleu Brut
33,30 €
Créée en 1851 par la maison de Venoge, la cuvée Cordon Bleu fait référence à la rivière Venoge et à l’ordre du Saint-Esprit, qui était alors l’ordre de chevalerie le plus prestigieux de la monarchie française. Cette cuvée est composée à parts égales de pinot noir, pinot meunier et chardonnay. Le nez est fin et délicat entre aubépine et zeste de citron. En bouche, la bulle est fine, le dosage léger fait ressortir le caractère iodé de ce vin remarquable, ainsi que sa tension qui prolonge sa longueur sur une finale saline.
Avec une salade tiède de homard.

Notre sélection champagne du 2 décembre