Qui dit fêtes de fin d’année dit cadeaux, gastronomie, famille, amis… et (surtout) champagne ! Mais évidemment, pas n’importe lesquels. Découvrez chaque lundi certains des champagnes préférés de la rédaction, dégustés à l’aveugle lors de la grande sélection de notre hors-série Champagne, actuellement en kiosques.
Et pour accompagner ces divines bulles, retrouvez également chaque vendredi nos coups de cœur en vins rouges et blancs. Bonnes Fêtes !

Boizel – Brut Réserve
30,80 €
Depuis cinq générations, la maison Boizel produit des champagnes d’exception. Le Brut Réserve est composé avec une dominante de pinots (55% noir et 15 % meunier) complétée de 30% de chardonnay. Il a séduit le jury avec son nez complexe aux notes de fleurs sauvages, son fruit d’agrume frais, plus sur le jus que sur le zeste, et une note exotique d’ananas avec une touche toastée briochée. La maison laisse se faire la fermentation malolactique et la rondeur en bouche s’en ressent dans un toucher de bouche enrobant et une bulle crémeuse.
Sur des choux à la crème.

Alexandre Penet – Grand Cru Brut Nature
38 €
Depuis 400 ans, la famille de la maison Penet-Chardonnet cultive la vigne sur la montagne de Reims. Alexandre Penet, œnologue, a repris les rênes du domaine de 6 hectares pour produire sous l’étiquette Alexandre Penet l’aboutissement de la démarche de ses prédécesseurs, identificateurs de terroirs et insatiables réducteurs des doses de sucre dans le dosage de leurs cuvées. Il propose ainsi un Grand Cru Brut Nature qui a ébloui le jury par son caractère « séveux et fumé à la fois, ample et fin, avec une texture charnue étirée en longueur par une bulle fine et très élégante ». Une merveille.
Avec une quenelle de brochet.

Vincent d’Astrée Brut
24 €
Composé à 80% de pinot meunier et 20% de chardonnay (dont 30 à 40% de vins de réserve) exclusivement issus de parcelles classées en premier cru, ce champagne exceptionnel a ébloui le jury par son nez complexe aux notes de cerise blanche, de pamplemousse rose, mais aussi de fleurs bleues (iris et gentiane) et de fleurs d’oranger, extrêmement droit et racé. La présence importante de vins de réserve apporte une tendresse toastée et patinée à cette droiture tendue et l’équilibre est confondant d’élégance.
Avec un tartare de truite en caviar d’aubergine.